Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2011

Une autre mastaflashe

P8250964.JPGAutre mastaflash, mais plus basique. ça marche pour les meubles et pour les planchers, pour toutes les vieilles cires bien collantes et bien teintées, comme les aimaient nos grands mères. Comme on a plus le temps de cirer et d'accumuler les couches de cire, maintenant, on décire pour vernir ou vitrifier.
Parenthèse : j'ai longtemps été, comme beaucoup, contre la vitrification et pour le fondur plus vernis ou cire. Depuis, que j'ai vitrifié mes parquets, contrainte et forcée par une copine qui avait vitrifié les siens, alors qu'elle avait longtemps été pour le fondur plus cire, je vitrifie tout. Je vitrifie même à la place de vernir. Pas plus difficile à appliquer et plus solide.
Décirer donc, première étape d'une renaissance d'un parquet ou d'un meuble.
Solution un : aller dans un grand magasin de bricolage et acheter un décireur. Cher. Appliquer le décireur et frotter. Parce que ce n'est pas parce que c'est marqué décireur que ça décire tout seul.
Quitte à frotter, solution deux : prendre un paquet de lessive Saint Marc et mélanger à de l'eau chaude. Prendre une brosse et frotter pareil que pour la solution un de toute façon. Selon le nombre de couches de cire, on obtient une espèce de pâte assez infecte et marron. Donc, il faut rincer à l'eau claire. Laisser sécher. Plus de cire normalement. Y'a plus qu'à poncer.
De toute façon, on y échappe jamais au ponçage. Pas encore trouvé de mastaflash pour remplacer cette étape là. Hélas.

 

Les commentaires sont fermés.