Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2011

Bérénice au TNB


"Bérénice" donc, allez hop ! Racine, ça classe sa blogueuse. J'avais passé la journée à mettre de l'engrais soit-disant bio, cher, et surtout totalement inefficace, autour des arbustes de ma pauvre haie qui ne pousse pas (non, elle ne pousse pas, ma haie, des arbustes qui ne prennent même pas 50 cms en un an, on peut pas dire que ça pousse ! Contrairement à ce qu'affirme mon beau-père qui s'obstine à me contredire avec une parfaite mauvaise foi et à tous les copains qui, avec une identique mauvaise foi, pensent me consoler de vivre à la vue de tous ceux qui passent dans la rue.)

Donc, pantalon infâme et pull de même, les ongles noirs pour un résultat que je sais d'avance dérisoire, et 20 euros de plus laissés chez Truffaut. Parce qu'évidemment, j'ai pris aussi l'engrais "spécial plantes méditerrannéennes" pour avoir bonne conscience auprès de mes lauriers roses qui ne poussent pas,donc,mais qui ne fleurissent pas non plus ....
Et le soir, l'intégrale IKKS acheté la veille avec une A anonyme (dans un entrepot de déstockage, faut rester démerde jusqu'au bout ) et la voilà, au bras de son mari préféré, gravissant ce temple de la culture bobo rennaise qu'est le TNB, toute ouïe dédiée au rythme racinien.
Le pire, c'est que j'aime vraiment Racine, et que la représentation valait vraiment la peine de se changer.
Une mise en scène très sobre, le texte, rien que le texte, pas d'effet de sens, de trucs pour moderniser, pour faire du sens, pas de projection d'images vidéos pour donner du sens moderne.
Juste le texte de Racine, l'écoute du texte de Racine, une Bérénice magistrale, un Titus tout minus à côté de cet amour trop grand pour sa chemise serrée. J'ai du coup compris le ridicule d'Antiochus (que je n'avais jamais perçu), en plus compris "l'ironie racienne" dont parlait Barthes, et que je faisais semblant d'avoir saisi dans mes années de fac, il faut bien le dire...
Le mieux de la soirée, c'est le bonheur partagé avec l'homme de ma vie. Et son sourire en sortant (mon homme, il a un super sourire). En plus, il m'a expliqué toute la pièce en sortant, et il explique drôlement bien ... Il adore m'expliquer des choses, surtout quand on est d'accord ... C'est pas un Titus, mon homme !

Athalie

                             

Les commentaires sont fermés.