Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2012

Etonnants voyageurs 2012 (le retour)

imagesCA9W98Y7.jpgEt voilà, une de plus ! Edition sans thème particulier mais avec programme intensif, avec soleil le jour et pluie la nuit, l'organisation fait les trucs super bien organisés, nous aussi, du coup. On n'a même pas mouillé les livres, déjà partis se coucher alors que les dernières A. vaillantes buvaient une dernière bière sous l'averse. Mais les A sèchent vite sous la chaleur des sun light des people littéraires, dans la convivialité des ventres ronds des idoles belges. Les Tristes Tropiques n'avaient pas trop la sinistrose, mais parfois les auteurs (voire les animatrices) la gueule de bois et les profs de français qui posent des questions dans les débats, la tartignole chevillée au corps.

Bilan global :

A.B. a préféré rester glander dans son jardin à regarder pousser ses fraisiers. On lui souhaite le lifting ravageur, mais du coup Léonora Miano n'a pas pu placer sa réplique malouine annuelle. Anonymous ne s'est pas fait écharper par les fans déchainées de Paula Jacques, coup de bol, Ellory n'était pas là pour le protéger, et Yvon Le Men non plus ( mais bon, Yvon, il compte pas pour de vrai, même pas comme écrivain). Même la A qui sait tout lui a pardonné ses sorties oiseuses sur les caractéristiques du public femelle du festival. Notre terrasse habituelle étant squattée par d'autres que nous, des sortes d'intrus inconnus, on s'est rabattue sur la voisine, moins A., avec des bordures de trottoirs à la place des fauteuils super classe. Mais bon, la A. peut avoir la fesse magnanine. Le jeune et beau Tash Aw a dû être super déçu, le pauvre, de ne pas faire notre connaissance, on lui fera un autre tape à l'oeil l'année prochaine .... On a commandé des bouteilles, les verres, on a arrêté l'année dernière. Sauf les vides, pour les remplir. La A peut être pragmatique. Sauf la A qui sait tout, qui avait oublié sa brosse à dents, mais  va  réserver  l'hôtel comme tout le monde, l'année prochaine ( mais si , mais si ...) A.O a eu le privilège de réserver le resto de "comme d'hab". On espère qu'elle a apprécié à sa juste valeur la grandeur de notre sacrifice. Du coup, c'est son nom à elle qui trônait sur le post-it jaune : sa palme d'or.

Sinon, moi, dans une autre vie de A., je veux être un chat, celui de Carole Martinez ou de Maylis de Kérangal. L'intelligence de ses nanas me fulgure. Et en chat, je n'aurais pas besoin d'avoir l'air de l' idiote parfaite en voulant dire quelque chose d'intelligent : du genre " Votre travail ne serait-il pas proche de celui de George Pérec dans Espèce d'espace ?..." ( à Maylis de Kérangal, la honte !!! ), "Mais oui, je vous en prie" à Carole Matinez qui me demandait de derrière son stand si elle avait le temps d'aller se fumer une clope avant que je ne la harcèle.

Bilan perso :

Pierre feuille ciseaux Maylis de Kérangal

Black Mamba Boy Nadifa Mohamed

Tâdo, Tâdo, wéé ! ou "No more baby" Déwé Gorodé

Le serpent du destin Igor Stiks

L'âme des guerriers Alan Duff

La carte du monde invisible Tash Aw

Gare au feu Fiona Kidman

Ce qu'il advint du sauvage blanc François Garde

Les affligés Chris Womersley

Le diable tout le temps Donald Ray Pollock

NB : La nouvelle A. venue tout exprès de Paris pour admirer le fonctionnement des A. provinciales est normale, c'est-à-dire qu'elle aime les toasts de foie gras en en-cas, dans de grands fauteuils en cuir, face à la mer, sauf que, elle prend aussi des références de bouquins pour son boulot ( mais bon, c'est une copine de PA). Qu'elle soit néanmoins la bienvenue entre les remparts et les stands où cela sent parfois la cachochyme "littérature monde", mais où l'on se régale quand même ...

NB2 : On ne pourrait pas se faire un calendrier des A nues déguisées en chats pour se faire adopter par Tash Aw ?

 

Les commentaires sont fermés.