Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2012

Crevettes au curry

imagesCAUGUFMB.jpgElle est si facile cette recette-là que c'en est indigne, tellement simple qu'elle en est parfois négligée en ces temps de verrines à la mode. Je déteste les verrines, non point tant en manger, là, pas de souci, mais rien qu'à l'idée de superposer des couches de couleurs et de saveurs sans en mettre partout et qu'à la fin, ce soit joli ... Non, pas possible pour moi. Les crevettes au curry, je maitrise les bestioles, et le curry.

Achetez des crevettes roses, pas trop petites, autant que vous le souhaitez. Surtout pas de grises évidemment, éventuellement des gambas, mais bof. Déjà cuites, les crevettes, évidemment, et pas surgelées. Le temps de décongélation rajoute au temps de la préparation et ne fait pas gagner de temps pour les étapes suivantes (et moi je rallonge la sauce de la recette, parce qu'autrement, elle va être trop courte). Epluchez les crevettes. Pas comme des agrumes, mais comme des crevettes : on enlève la tête, puis l'écorce (?), la carapace (?), du corps de la crevette, avec ses ongles, tranquillement. On a le temps, c'est ce qu'il y a de plus long à faire, alors autant ne pas se presser, regarder par la fenêtre, écouter le rire des enfants qui reviennent de la plage, de la piscine, du champ de vaches voisin .... ne pas faire attention à la radio des voisins, aux cris de leur petit dernier qui a attrapé des coups de soleil. Non, se bercer d'illusions, se faire un film d'idéal, se croire dans Walt Disney, chez les bisounours  ....

Prendre une poêle, y déposer deux, trois, quatre gouttes d'huile, puis les crevettes. Ne pas oublier d'arrêter de regarder par la fenêtre, sinon, ça va cramer. Soupoudrez de curry. Et voilà, c'est déjà fini. Pour prolonger ce temps de solitude culinaire, quelques gouttes de tabasco sont possibles et j'ai vu servir avec des tranches de citron vert. Si, si, pour l'exotisme ...

Athalie

 

Les commentaires sont fermés.