Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2012

Lonesome dove II Larry McMurthy

Lonesome dove II, Larry McMurthy, romans, romans américains, westernLes destins de femmes, écrits par des femmes, je commençais à me dire qu'il fallait que je sorte de la spirale avant de rester complètement bloquée dans le sac de l'aspirateur à malheur.

Donc, j'ai empoigné mon destrier "Lovesome dove II" et suis partie au grand galop voir si Angustus avait bien tiré Lorena, la belle ex-putain du saloon, des pattes de l'affreux et cruel Blue Duck qui l'avait enlevée à la faveur de la désertion amoureuse de Jake, le salaud, parti jouer aux cartes au lieu de veiller sur elle. Il y avait bien Newt qui était chargé de la protéger, mais il a été un peu débordé, le pauvre !

On retrouve le rythme du western en cinémascope comme si on ne l'avait pas quitté au soleil couchant : une fois l'affaire Lorena traitée de main de maître, le troupeau, le chariot, les cow-boy tout le petit monde, tient son cap vers le nord, le Montana, terre promise par Jack (mais pas sûr qu'il y arrive, lui, par contre ...) mené d'une main, de fer, cette fois, par Call. Faut dire qu'il faut se farcir : les pluies diluviennes, les nuages de sauterelles, les voleurs de chevaux, les virées en ville (les jeunots, ils doivent bien en tâter, un jour ou l'autre ...), les grizlis et autres fariboles. Toujours pas d'indiens sanguinaires en vue, mais on se doute bien que cachés derrière une colline ou une autre, ils vont bien finir par dévaler sur les hautes plaines et que là, les plumes vont voler.

Call tient donc son cap, alors que Angustus faribole à sa façon, retrouve son amour d'adolescence : la Clara, devenue maîtresse femme dresseuse de chevaux, dure en coeur comme en affaire, accueillante cependant aux détresses en tout genre dont celle du pauvre Shériff toujours à la poursuite de sa femme qui n'en veut pas  (Qu'est-ce qu'il a comme monde à se croiser par hasard dans les grandes plaines ... les troupeaux, de plus en plus clairsemés, quand même, de bisons n'en croient pas leurs yeux).

Bref, rien ne change et tout continue à l'allure de vachettes au galop, une équipée que l'on lit comme on verrait défiler des images animées. J'espère ( mais j'ai bien peur que non) qu'il y a un III ème épisode, parce qu'il y en a de la bande qui restent en plan à la fin et que si ça se trouve, Angustus va venir leur chatouiller les pieds, ce qui serait bien son genre. Et je ne voudrais pas râter ça.

 

Athalie

Commentaires

oups je crois que j'ai perdu mon commentaire
je disais donc que je me promet de lire cela un jour mais j'ai un peu peur que le cheval ne soit plus de mon âge :-)

Écrit par : Dominique | 06/11/2012

Evidemment, je suis tentée par un super smiley ... quand on a un blog qui se nomme " A sauts et à gambades", ce n'est pas une chevauchée de plus ou de moins qui peut faire reculer sa lectrice ... Blague à part, vu ton goût pour les grands espaces et la littérature américaine, il pourrait te plaire, ce western. Si tu te laisses tenter, dis bonjour aux cochons d'Angustus de ma part !

Écrit par : Athalie | 06/11/2012

Je viens de finir Le tireur dans la même collection et je me demandais sur quel western je pourrais enchaîner après ça. Réponse trouvée !

Écrit par : jerome | 06/11/2012

Bonjour Jérôme !
J'ai noté "Le tireur" sur ton site et aussi deux ou trois autres titres de la même collection qui semble ne sortir que du tout bon pour les amateurs de saloon ( ce qui me fait un nouveau vice !) J'espère que tu aimeras faire connaissance avec la bande de Call et Angustus !

Écrit par : Athalie | 06/11/2012

Bonjour Athalie,
Il y a peut-être de quoi se consoler. Les éditions Gallmeister ont publié d'autres romans de Larry McMurtry: "Texasville" et "La dernière séance".

Écrit par : esperluette | 06/11/2012

Bonsoir Esperluette,
Et encore merci d'avoir recommandé ce livre sur ton blog, je me suis vraiment régalée. (Faut que je rajoute des liens du coup, oupssssss !) J'ai aussi beaucoup aimé "La dernière séance", même si la tonalité est moins westernienne, plus intimiste, et j'attends avec impatience la sortie de "Texasville" en poche. Si tu en as d'autres de cette qualité là sous le coude, je suis toujours preneuse !
A bientôt

Écrit par : Athalie | 07/11/2012

Je ne l'ai pas lu (le bouquin) mais j'ai lu ton article. A début (de l'article) j'ai été interloqué par la phrase : "...suis partie au grand galop voir si Angustus avait bien tiré Lorena ..." Puis j'ai compris que j'avais pas compris, la phrase se poursuit : il l'a tiré des pattes de l'affreux et cruel Blue Duck ! :-)
Je pensais que les westerns intéressait seulement les hommes ... encore une erreur!
Amicalement.

Écrit par : Ray | 09/11/2012

Bosoir Ray,
Tu as de la chance de ne pas encore l'avoir lu ! Un épisode de plus m'aurait bien plu , je n'aime pas particulièrement les westerns en film, mais en littérature, me voilà en plein dedans, avec plein d'autres titres que je me réserve pour la soif (et il y a pas mal d'autres fanatiques (es) blogueuses ! A bientôt.

Écrit par : Athalie | 10/11/2012

Le premier tome, je l'ai dévoré. Le deuxième, j'ai arrêté. Je me suis lassée aussi vite que j'ai aimé le premier. J'ai du abandonner vers les retrouvailles d'Augustus et de sa chère et tendre Clara.
Le problème c'est que l'histoire traîne un petit peu en longueur et on ne comprend pas trop où va nous mener leur périple. Mon attention s'est étiolée et est allée voir vers de plus verts pâturages.

Écrit par : charmant-petit-mosntre | 12/11/2012

Il est vrai que le deuxième tome réserve moins de surprises, et la Clara, elle est bien gentille, mais on y croit pas vraiment à son carrefour de rencontres au plein milieu de la plaine désertique, avec son gentil mexicain et ses deux filles genre " la petite maison dans la prairie", mais rien n'a arrêté ma course folle vers le Montana, malgré cela ... Comme quoi, quand on est de parti-pris ...

Écrit par : Athalie | 12/11/2012

Les commentaires sont fermés.