Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2012

Haddock, patates et ciboulette

haddock.jpgMoi, je dis qu'il faut réhabiliter le haddock. Je rappelle aux néophytes que le haddock, c'est du cabillaud de l'églefin fumé. Et que c'est bon (enfin, quand on aime le cabillaud fumé  l'églefin fumé, parce qu'autrement, vous pouvez passer la lecture de la recette, vu que le fumé, ça imprègne aussi les patates).

Le haddock est un poisson qui a une allure de poisson en plastique. Orange, parfois vif, il se tient presque à l'horizontal tout seul quand on le tient allongé. Il n'existe que sous la forme de filets, en général, dans une boîte en polystirène, dans un coin de l'étal du poissonnier, parce que le poissonnier, il en vend tellement peu qu'il ne l'en sort pas. Et vu que le haddock est fumé, il n'a pas besoin de glace sous lui pour avoir l'air frais. Un autre de ses avantages est qu'il n'a pas deux yeux morts qui vous regardent avec cette taie blanchâtre qui vous dégoûte à jamais de regarder un poisson dans les yeux.

En supermarché, sous barquette plastique, le haddock est moins orange. Du coup, il a l'air malade. Donc, il faut l'acheter chez le poissonnier, et en prendre pas mal car le haddock réduit à la cuisson, mais reste orange sur le dessus, ce qui est rigolo.

Ensuite, il faut acheter des patates, des qui ne font pas purée à la cuisson, et les peler, si possible en écoutant France Inter. C'est ce que fait mon homme et il les pèle très bien. Les mettre à cuire dans l'eau, alors que le haddock se cuit dans du lait, il a le snobisme qu'il peut, le pauvre. Peu de temps quand même pour lui, moins que les patates, en fait. Puis, il faut retirer les filets du lait et leur enlever les bouts de peau grasse qui sont restés collés dessous. Le haddock a bon caractère, il se laisse complaisamment faire. Emiettez ainsi la chair, blanche au milieu, orange ailleurs, au-dessus du plat où les patates l'attendent. Noyez les deux sous un flot de crème fraîche ou de crème fleurette et enfin inondez de ciboulette ciselée au ciseau.

Mettre au four le temps qu'il faut. Le haddock est reconnaissant, il ne fait pas d'histoire.

 

Athalie

Commentaires

je confirme que c'est un excellent plat d'hiver et j'y ajoute une touche germanique en touillant un peu de crème avec de la pulpe de raifort miammmm

Écrit par : Dominique | 12/12/2012

ça fait deux amatrices de haddock fondue de bouquins.... Pas si mal ! Je retiens ton idée de touche germanique, je ne connais pas la pulpe de raifort, seulment la crème, mais je vais me renseigner et la prochaine fois miammm aussi.

Écrit par : Athalie | 12/12/2012

j adore les commentaires des blogueuses cuisinières je mets un lien vers une qui me fait souvent sourire,
http://www.sucrissime.com/
je ne fais pas ce qu’elle recommande car je prendrai 50 kilo vite fait mais je lis son blog avec gourmandise
et lis le portrait de sa tataLulu
http://www.sucrissime.com/2007/02/les-petits-pains-au-lait-de-tata-lulu.html
luocine

Écrit par : luocine | 15/12/2012

Merci pour le lien ! j'ai découvert la tata Lulu et ses pains " au beurre au sucre et la crème fraîche" ... de quoi saliver et se régaler, mais comme toi, j'en resterai au stade de la gourmandise vituelle ! j'ai noté quelques recettes de gâteaux au passage quand même, la tarte "infinement vanille", comme je vais à Paris bientôt, je sens que je vais craquer ...

Écrit par : Athalie | 16/12/2012

Les commentaires sont fermés.