Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2013

Les visages Jesse Kellerman

les visages,jesse kellerman,romans,romans policiers,romans américainsAujourd'hui, je me discipline, point de soeur prise en otage, point de divagations, genre l'anniversaire de ma cousine ou le réveillon de mon beau-frère : un résumé (court avec des paragraphes, m'a dit A.M.), opinion, conclusion.

Il était une fois un jeune marchand d'art à qui tout réussissait, sauf qu'il était fâché avec son richissime papa. Galerie d'art dans un quartier top classe under ground à New York, avant garde contemporaine, ou contemporaine d'avant garde, des trucs qui choquent et qui se vendent. En gros, un manager pour artistes bancales mais bancables, vie privée comblée, fiancée (amoureuse vache) mais séduisante, influante, amour libre ( enfin, qu'il croyait).

Après une enfance meurtrie de petit garçon riche, mais mal aimé, une  jeunesse mouvementée, Ethan Muller, puisque tel est le nom de notre héros de papier glacé pour people en manque d'investissement artistique, est donc un marchand d'art comblé. Il a trouvé sa voie. Sympathique, ouvert, mais très pressé, il aime l'Art et pas forcément l'argent qu'il procure (faut dire que le besoin le taraude peu).

Comme Ethan ne parle plus à son méchant papa, c'est le bras droit de celui-ci, son mentor, qui va l'amener au trésor : une oeuvre d'art brut, délirante mais fascinante de rigueur, un projet colossal mais labyrinthique et surtout anonyme. Des milliers de dessins ont été retrouvés entassés dans un appartement crasseux ( dans un immeuble appartenant à la famille d'Ethan, ce qui aura bien sûr son importance). Un des soucis, donc, c'est que le créateur a disparu, sans qu'un quelconque portrait robot puisse en être établi. Ce qui ne chaut guère à notre dynamique marchand qui se sent pousser une âme d'artiste en reconstruisant le projet, en l'exposant, en le médiatisant, en le vendant.

Et c'est là que l'engrenage s'engrenage, se chausse-trappifi; Un vieil inspecteur (en très mauvais état et à la retraite, mais avec une jolie fille) reconnait dans le puzzle imaginaire les cinq visages de cinq jeunes garçons, victimes trente ans auparavant d'un tueur sexuel en série, anonyme lui aussi. Ces cinq visages avaient disparu, oubliés, et les voilà qui ressurgissent là, sur du papier fragile, aux yeux du presque tout New-York. Voilà qui est effectivement dérangeant, un peu pour tout le monde.

Mais pas dérangé. Le puzzle du labyrinthe temporel est clairement balisé, les morceaux de l'histoire ; l'enquête, les amours, le papa richissime, les coups du sort, les états d'âme ... Tout est très bien huilé, et même si l'on voit parfois les chevilles d'assemblage, l'architecture tient debout et se laisse lire. Evidemment, en acceptant la loi du genre ... Ethan est bien un peu crispant, genre joli coeur malgré lui, mais gars honnête dans un monde de requins, les artistes sont forcément déjantés et les acheteurs richissimes, les secrets de famille bien gardés et les histoires de cœur compliquées avec ce qu'il faut d'eau de mélasse dedans ...

Un parcours de lecture sans grands risques, agréable, en suivant les chemins requis.

 

Athalie

 

 

 

Commentaires

Pas lu mais écouté et j'y ai pris plaisir, ce n'est pas extraordinaire mais il y a une certaine originalité

Écrit par : Dominique | 19/01/2013

Je te rejoins, rien d'extraordinaire, mais un bon moment de lecture, une certaine originalité, oui, parce qu'il y plein d'éléments rebattus, voire clichés, mais j'ai trouvé la remontée dans le temps bien ficelée et pour moi qui ne connais absolument pas les quartiers évoqués, un certain intérêt pour ce bruissement continu. Le quartier de l'inspecteur à la retraite, par exemple, j'ai bien aimé imaginer m'y perdre. C'est anecdotique, mais agréable.
Je n'ai par contre pas trouvé ta note dans les livres écoutés, mais en lisant tes notes, je me dis que ce serait peut-être un moyen de continuer à lire en sortant de mon canapé plaid ... Il va falloir que je me renseigne sur les moyens techniques à mettre en oeuvre pour marcher en lisant sans tourner de pages...

Écrit par : Athalie | 19/01/2013

Je te trouve vraiment bien tiède face à un roman complexe, dense, qui retrace avec brio l'ascension à tout prix de grandes familles américaines. Bon oui, j'ai beaucoup aimé.

Écrit par : Yspaddaden | 19/01/2013

un grand plaisir à te lire c 'est super bien raconté et toujours un peu drôle.. je ne suis pas certaine de lire ce roman mais comme Ys l 'a aimé je vais quand même le noter
à bientôt
Luocine

Écrit par : luocine | 19/01/2013

Merci pour le compliment, c'est toujours sympa de te lire aussi ! Pour ce roman, tu peux noter, il est d'une agréable compagnie. Mes bémols sont des petits bémols.

Écrit par : Athalie | 20/01/2013

Et oui, un peu tiède, mais pas glacée, quand même .... C'est Ethan, un peu jeune premier fabriqué qui m'a refroidie, mais l'intrigue est très bien construite, et le côté obscur et refermé de la réussite d'une grande famille m'a bien plu aussi.

Écrit par : Athalie | 20/01/2013

Pas du tout tenté par ce titre. Tant mieux quelque part, il y en a déjà tellement qui m'attendent.

Écrit par : jerome | 20/01/2013

Et pourtant, si j'ai bien lu par chez toi, tu ferais des incursions du côté du polar .... et ce roman n'en est pas vraiment un, même si il y a une enquête. Mais bon, tant de romans nous ouvrent grand les bras ... Il y en a plein qui m'attendent aussi, je viens de noter sur tes berges " Wildernees" et "La boucherie des amants" et hop, deux de plus dans la pile prévue !

Écrit par : Athalie | 20/01/2013

Déjà lu il y a quelque temps ... Me suis à nouveau plongée dans du laura K (nom à coucher dehors) et dans L Gaudé avant d'attaquer je ne sais plus quoi écrit par l'auteur de la malédiction du prépuce (tout un programme) l'histoire d'un type qui retrouve une vieille femme dans le placard de la maison qu'il loue en Ohio et qui s'avère être Anne Franck...
ai lu Ouragan roman de toute beauté (Ah Gaudé, j'en oublierai presque le gars Joseph !)
Bises à Athalie et à toutes les a qui me lisent.

Écrit par : Arkvador | 20/01/2013

Ah ! te revoilà ! je commençais à m'inquiéter ... Bien sûr, avec des livres que je n'ai pas lus et en ayant déjà lu celui que je viens de finir ... Ouragan, je note, et La malédiction du prépuce aussi, du coup. (Je crois que tu m'en avais déjà parlé, non ?). Par contre, Laura K., je vois, mais Joseph ? celui de Marie ? Parce avec K., autrement, y'a Francz ?
Bises aux A. qui passent par ici.

Écrit par : Athalie | 21/01/2013

Pas celui de Marie !!!! MON écrivain À MOI chasseur de caribou aux biceps tatoués et à la crête altière ... Mais où as-tu la tête Athalie en ce début d'année? Ah il est grand temps que l'on révise nos classiques pendant une soirée AAAA

Écrit par : a | 21/01/2013

Je me disais aussi que celui de Marie, c'était pas ton truc, il n'a ( à ma connaissance) ni tatouages, ni chemise (s) à fleurs trop petites. Par contre, désolée de te décevoir encore une fois mais Boyden n'a pas de crête sur la tête ( toujours à ma connaissance .. ) A moins que tu ne sois devenue intime avec son coiffeur malouin ?

Écrit par : Athalie | 22/01/2013

La crête c'était une allusion subtile à ses ascendants cree et à celle qu'il arborait dans son institution religieuse pdt sa période punk....
Les tatouages ça c'est quand je le regarde plutôt dans les biceps que dans les yeux ... quant aux chemises à fleurs je ne vois pas ce qu'elles viennent faire là ou bien cela veut dire que je le regarde vraiment un peu trop dans les biceps...
bon je crois que je vais aller relire Cri de Gaudé , David lui-même ayant été impressionné par la qualité de ce roman, c'est dire!!!! l'avais terminé bouleversée tout comme Pour un seul cortège. j' aime beaucoup être bouleversée (et les biceps bien sûr...)

Écrit par : Arkvador | 22/01/2013

Je me souviens d'avoir lu "Cri" il y a un certain temps, bouleversée itou ! Et si David se met au romanesque, on va avoir un Saint Laurent Gaudé ! mets lui "La route" au programme, que l'on dispose enfin d'un avis objectif....

Écrit par : Athalie | 23/01/2013

Euh Sa nouvelle question au programme c'est la guerre pas l'apocalypse... Ah oui il a vu le film adapté du roman et il l'a bien aimé. Par contre pas convaincu par 14 d'echenoz. Non: il y a encore du boulot pour le mettre à la littérature !
PS - Je lis 06h40 de Blondin et j'adore !

Écrit par : Arkvador | 23/01/2013

14 n'a pas non plu remporté mon adhésion que David soit donc pardonné ... Blondin ? ce n'est pas l'alcoolique chroniqueur du tour de France ? tout pour me plaire ce garçon ( enfin, surtout le tour de France !), t'es pas un peu loin du père Joseph, là ?

Écrit par : Athalie | 24/01/2013

Pas Antoine mais Jean Pierre ...

Écrit par : Arkvador | 26/01/2013

Les commentaires sont fermés.