Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2013

La petite cloche au son grêle Paul Vacca

quartierParcGuermantes.jpgLa petite cloche qui a un son grêle, là, c'est moi. J'ai la sonorité vasouillarde pour parler de ce petit bouquin qui m'a laissé sur sa rive et sur mon envie de madeleine.

Le narrateur est un garçon de treize ans, il a des soucis à l'école, des trucs de reconnaissance de soi, avec les filles et tout. Il a une maman, une belle maman, qui aime les fleurs et son fils, son mari aussi, mais surtout son fils, parce qu'ils sont complices et tout. Le papa, il est gentil aussi, il aime le foot et ses clients dans son café au bord de la nationale, mais cela n'empêche pas. (Foin des préjugés !)

Donc, ils vivent tous les trois dans le café, genre formica et habitués qui picolent (mais pas le papa, ni la maman), qui picolent gentillement quand même et la porte quand elle s'ouvre, ça fait tinter la petite cloche, d'où le titre.

Cafetiers dans le nord de la France, ça fait pas cultivé. Mais la maman, elle est persuadée que son fils va devenir écrivain, alors elle lui lit des livres et conspue la maitresse qui lui descend les rédactions de la progéniture sans aucun ménagement ( elle m'a fait froid dans le dos, la salopitude !).

Et puis un jour, une belle actrice lyrique qui sent l'iris va oublier dans l'herbe de son jardin le livre, celui qui va tout remettre en ordre, " Du côté de chez Swan". Le jeune garçon s'en empare,  hume, puis lit.  C'était donc cela la littérature ! une révélation ! ? la mère attendrie, y voit la confirmation. Tous les deux sont pris alors d'une fringale d'échanges littéraires et de madeleines de Proust à leur sauce à vous en faire retourner la béarnaise. (non, cela n'a rien à voir). Ils vont relire leur village à l'aune du salon des Verdurin. Le papa va s'y mettre, il n'y a pas de raison, sauf que ce qui l'inquiète lui, c'est que le Proust ne déteigne pas sur son fils. Comprendre qu'il ne devienne pas homo, "de la jaquette", quoi. Entre deux tonneaux dans sa cave, il s'interroge en lisant l'abécédaire de Proust.

L'épidémie va ensuite contaminer tout le village, surtout après une mémorable soirée lecture de Pierre Arditi dans le café converti en salon de lecture high-tech pour l'occasion. Et oui, "Longtemps, je me suis couché de bonheur", ça emballe sec.

Y'a des coups de baguettes magiques qui se perdent dans l'eau. Malgré de belles pages ( si, si, il y a un truc), j'ai attendu la sonnerie de la récré.

 

Athalie

Commentaires

Manifestement tu fais partie des rares comme moi qui n'ont pas adhéré à ce roman.
J'ai trouvé l'idée sympa et c'est ce qui m'a fait l'acheter, mais déception, ça ne tient pas la route longtemps, il y a quelques trouvailles mais ça ne fait pas un bon livre, hélas.

Écrit par : Dominique | 05/02/2013

Une super idée, j'étais conquise avant de le lire, et puis, il y a un truc qui n'a pas fonctionné, quelques dialogues au départ, je me suis détachée de l'atmosphère, et puis, je ne sais pas pourquoi, je me suis mise "Rosa Candida" dans la tête, et puis Annie Ernaux, "La place". Cela faisait trop interférences !

Écrit par : Athalie | 05/02/2013

Très drôle, Athalie! Bravo pour cette recension bien sentie et rythmée qui, même si elle n'épargne pas le livre, m'a fait bien rire...

Écrit par : paul vacca | 05/02/2013

Merci monsieur Vacca de votre passage ici et de votre commentaire respectueux de ma lecture mitigée. J'espère que vous reviendrez entendre un autre son de cloche sur votre prochain roman, car votre petite musique m'a valu quelques sourires attendris ( la scène de "séduction" dans l'ascenceur, tous les émois dragouilleurs, en général, de votre jeune "héros").
A bientôt !

Écrit par : Athalie | 05/02/2013

Dommage, l'idée de départ est effectivement très séduisante...

Monsieur Vacca, j'en profite pour saluer votre sens de l'humour et votre absence de susceptibilité déplacée.

Bonne journée à tous..

Écrit par : Ingannmic | 05/02/2013

Pour une fan de Proust, je ne pouvais pas laisser passer, même si au final, je n'ai pas complétement adhéré ... Mais quelle élégance, monsieur Vacca ! ( du coup, c'est sûr, je lirai le prochain !)

Écrit par : Athalie | 05/02/2013

Dommage, ça aurait pu me plaire mais tes réticences me refroidissent.

Écrit par : jerome | 05/02/2013

On ne sait jamais, cette musique pourrait te plaire, en ces temps d'attendrissements qui sont les tiens en ce moment .... Et puis, mon petit bout d'oreille peut se fourvoyer complétement ( je n'ai pas l'oreille musicale et la surdité me guette (smiley virtuel, avec un clin d'oeil))!

Écrit par : Athalie | 06/02/2013

Bien entendu, ce nouveau son de cloche Athalie! Merci, et bonne continuation pour ce blog plein de vie.

Écrit par : Paul | 05/02/2013

Il vit sa petite vie, parfois pleine de surprises sympas, comme votre passage !

Écrit par : Athalie | 06/02/2013

J'avais beaucoup aimé ainsi que le suivant Nueva Königsberg, très différent. J'ai même lu son dernier livre, un essai sur le nouveau capitalisme

Écrit par : Yv | 06/02/2013

Bonsoir,
Je suis allée voir dans tes archives, du coup, parce que bêtement, je pensais que c'était le seul roman de Paul Vacca ... (Une lectrice a parfois la vue courte, j'en rougis). Je ne pense pas lire l' essai sur le nouveau capitalisme, juste parce j'aime trop le romanesque, mais je note " Nueva Königberg", un changement radical d'univers par rapport à "La petite cloche au son grêle", visiblement, celui là semble plus tonitruant, un virage en épingle qui me fera peu-être radicalement aussi, changer d'oreille.

Écrit par : Athalie | 06/02/2013

après avoir lu ton son je cloche je ne suis pas attirée je ne connais pas cet auteur mais comme il y a d'autre avis je vais creuser les recherches .je te propose un petit tag qui circule en ce moment http://0z.fr/cA_b5

Écrit par : evalire | 07/02/2013

En creusant, tu vas vite voir qu'il y a plein d'avis positifs sur ce livre, donc ne pas écouter qu'un son de cloche ... Du côté de chez Yv ( greeeeeuuuu, pas moyen d'insérer le lien !) notamment, tu verras qu'il a aimé les trois livres de cet auteur, et m'a presque convaincue de lire son essai sur le capitalisme comme hold up du siècle ... C'est dire !

Écrit par : Athalie | 07/02/2013

Ton article génial dépeint des personnages vraiment sympas mais peut-être un peu stéréotypés, non ? En tout cas, tu le présentes bien, ce bouquin.

Écrit par : Philisine Cave | 07/02/2013

Voilà, c'est ça, personnages sympas et histoire sympa aussi, mais un peu en en-deça de ce qui m'avait fait saliver ... Merci de ton compliment sur la présentation du livre, même monsieur Vacca ne m'en veut pas ... Ceci dit, aller faire un tour du côté de chez Swann ne nuit jamais !

Écrit par : Athalie | 07/02/2013

Les auteurs te répondent maintenant ... je vais faire gaffe à ce que j'écris...
Bon celui ci ne risque pas te nous lire et puis je suis fan alors: le dernier Indridasson vient de paraître et la critique est plutôt bonne (Télérama avant qu'Athalie ne s'y mette)
J'attends d'avoir 5 minutes pour courir l'acheter !

Écrit par : Arkvador | 07/02/2013

RIEN À VOIR MAIS LE DERNIER INDRIDASSON VIENT DE SORTIR... À BON ENTENDEUR SALUT !

Écrit par : Arkvador | 07/02/2013

POURQUOI TU ECRIS EN MAJUSCULES, JE NE SUIS PAS ENCORE SOURDE ......... ET INDRIDASSON, j'ai dit du bien de "Betty", je ne suis pas que méchante .... Merci pour l'info, vu que j'ai arrêté Télérama, je vais m'abonner à Arkcador's news.

Écrit par : Athalie | 08/02/2013

Les commentaires sont fermés.