Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2013

Etranges rivages Arnaldur Indridasson

etranges rivages,arnaldur idridasson,romans policiers,roman islandeLe bandeau annonce " Erlendur est revenu", soit, il est bien là, dans le livre, je veux dire, mais il est quand même resté coincé dans les replis de sa mémoire, en plus, il se met à voir des fantômes, ce qui n'est pas bon signe ...

Dans son fjord d'enfance, il s'est installé dans les ruines de la maison, la maison où il vivait quand son frère y vivait aussi encore, sa mère, qui aimait rire avant, son père dépressif mais qui jouait du violon de temps en temps, et lui était un grand frère, un peu jaloux d'une petite voiture rouge. Il y dort dans un campement approximatif, à ciel quasi ouvert, se réchauffe dans sa voiture, se douche à la piscine municipale ( détail qui n'est révélé qu'à la moitié du livre, alors que moi, son hygiène corporelle me turlupinait depuis le début, mais bon, c'est dire ma trivialité parfois quand je lis un livre qui m'endort quelque peu). Pourquoi il est là, il ne sait pas trop en fait, toujours son frère disparu qui le coince, je suppose.

Un jour, et toujours sans savoir trop pourquoi, Erlendur suit un vieux chasseur de renard qui va lui raconter une autre histoire de disparition, aussi lointaine ou presque que celle de son frère et sans rapport avec elle. Evidemment, comme c'est une histoire de disparition, elle va lui raisonner dans l'oreille. D'autant plus qu'elle bien tassée au fond du fjord.

Un soir d'une autre tempête, une jeune femme, Mattildur, est partie de son foyer pour aller rejoindre celui de sa mère et n'y est jamais parvenue. Elle est restée coincée quelque part, elle aussi, dans les replis des mémoires des vieux du village, de sa vieille soeur qui s'en souvient à peine, d'un vieux pêcheur, Ezra, qui tabasse les poissons fumés, et de bien d'autres ancêtres aux souvenirs troués, que notre enquêteur va aller interroger, toujours sans trop savoir pourquoi, juste pour savoir.

 Il faut dire quand même que la nuit de la tempête durant laquelle Mattildur a disparu, une patrouille de soldats anglais s'est aussi égarée, sur le même chemin qu'elle, mais dans le sens inverse. Alors que les recherches ont permis de retrouver tous les soldats, vivants ou morts (sauf un corps, mais c'est pour le suspens), elle, personne ne l'a jamais vue.

Il faut dire aussi que Mattildur, elle était un peu mal mariée, et que des légendes ont couru dans le fjord après sa mort, des histoires de vengeance post-mortem et de corps qui faisait du bruit dans le cercueil ...

Erlendur vaque, de maisons en maisons, pour reconstruire l'histoire, retrouvant en passant quelques éléments sur la sienne. Sans vraiment d'ennui, ni vraiment d'intérêt d'ailleurs, j'ai suivi Erlendur sur sa lande ( après tout, j'étais venue pour le retrouver !), quand même, je me demande toujours pourquoi il n'a pas mangé le poisson fumé d'Ezra. Suite au prochain épisode ?

 Du même auteur sur ce même blog :

Betty

La muraille de lave

La rivière noire

Athalie

 

Commentaires

J'ai lu les deux premiers sans avoir envie de poursuivre. L'impression d'avoir rapidement fait le tour du personnage (peut-être à tort d'ailleurs.

PS : rien à voir mais je n'ai pas trouvé de rubrique "contact" sur ton blog. Comment on fait pour t'envoyer un mail ? C'est pas possible ou c'est moi qui suis aveugle ? ;)

Écrit par : jerome | 06/03/2013

Les deux premiers, j'étais complément conquise, j'ai vraiment aimé "La femme en vert" et aussi "La cité des jarres" et d'autres encore, même si celui-ci m'a moins convaincue, il y a une atmosphère singulière qui me cause, une nostalgie prégnante, sans doute ... Du même auteur, je te conseille quand même "Betty", hors série Erlendur, au parfum de sulfureuse femme fatale ...
Pour le contact, je suis assez nouille sur les manipulations bloguesques de l'interface, je pensais qu'il apparaissait ... Maintenant que j'ai fini de me battre avec mes catégories, je vais voir la chose de plus près. Merci de me l'avoir signalé en tout cas !

Écrit par : Athalie | 07/03/2013

Tu n'es guère engageante sur ce policier. Je ne vais pas me précipiter alors, si je le vois (maintenant que je sais pour le poisson fumé).

Écrit par : Philisine Cave | 07/03/2013

C'est un fait, j'aime trop le poisson fumé pour qu'on me laisse sur ma faim ...

Écrit par : Athalie | 07/03/2013

Le poisson fumé c'est vraiment dégueulasse ! le cuit, le bouilli, le cru aussi !!!! Vive le cheval !
Ben moi(pas intello pour deux sous...) j'ai aimé retrouver Erlendur et ne vais pas de sitôt brûler mes icônes : il vieillit et se livre davantage règle comme il peut les comptes qu'il avec l'au-delà il me touche je crois ce personnage. C'est devenu un vieux pote ... On est bienveillant envers ses potes en principe, indulgent, non ?
PS Cyrano c'était extraordinaire !!!! une mise en scène incroyable . j'ai vu quelque chose qui s'appuyait sur ce texte archi connu mais qui m'a raconté une tout autre histoire; un moment unique en son genre et un Torreton excellent!Il faudra qu'on en parle.

Écrit par : Arkvador | 08/03/2013

Oui, mais là, le vieux pote, que j'aime bien aussi, d'ailleurs, il tourne un peu en rond, quand même, poisson fumé ou pas .... Et je retiens pour le cheval ....

Écrit par : Athalie | 08/03/2013

parfois je m'ennuie ferme dans les romans policiers qui viennent du froid , pour deux raisons je n'aime pas beaucoup les polars et je préfère le soleil au grisailles du nord
Je ne connaissais pas celui-là pas et je ne vais ps le mettre dans ma liste.
J'ai du mal à voir le rapport avec Cyrano et Torreton mais je pense que c'est un langage codé..ou que les romans polars venant du nord ont encore des surprises que je ne connais pas
Luocine

Écrit par : luocine | 08/03/2013

Je suis moins fan de polars qu'avant, et venant du froid, il y en a beaucoup que je trouve moyens mais si l'envie t'en prend, quand même, "La femme en vert" du même auteur, vaut la peine de se geler un peu ( beaucoup, en fait).
Pour Cyrano et Torréton, c'est Arkvador qui sait ....

Écrit par : Athalie | 08/03/2013

ET bla bla bla ... allez donc voir Sugar Man au cinéma ou bien allez au théâtre (c'est chauffé...)

Écrit par : Arkvador | 09/03/2013

J'ai beaucoup aimé les histoires racontées par Indridasson surtout "La femme en vert" que je recommande autour de moi, puis je me suis lassée et je suis revenue vers lui avec "Betty" que j'ai trouvé très bien. Mais je ne suis pas sur d'avoir envie de lire celui-ci.

A bientôt

Écrit par : vonnette | 09/03/2013

Les deux titres que tu mentionnes sont aussi ceux que je recommande à tout và !

Écrit par : Athalie | 09/03/2013

Rebonsoir Athalie, j'ai adoré ces "Etranges rivages" d'abord parce que l'histoire est passionnante et que j'ai été contente de retrouver Erlendur (j'étais très inquiète à son sujet). Et tant pis s'il voit des fantômes.http://dasola.canalblog.com/archives/2013/02/12/26387066.html Bonne soirée.

Écrit par : dasola | 01/08/2013

Ben oui, ce devenait inquiétant ces vacances à rallonges, je commençais à craindre le pire ... Même si il ne m'a pas vraiment convaicue sur ce coup là,( j'ai eu l'impression que l'auteur tirait sur la corde) contrairement à toi, suite au prochain épisode, c'est trop bon la dépression islandaise /:)

Écrit par : Athalie | 01/08/2013

Les commentaires sont fermés.