Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2013

Le retour à la terre, 3. Le vaste monde Manu Larcenet, Jean Yves Ferri

Le-retour-a-la-terre-tome-3.jpg" Croise une chenille, tu auras une fille", "Papillon orange, deux garçons en lange", " Feuilles à tes trousses, fille blonde ou rousse". Autant de dictons ne peuvent tromper le lecteur assidu, madame Mortemont est toujours là, foulard au vent, et Manu va être papa. Ou plutôt "Mariette a commencé". Manu, lui se déstresse à l'avance de sa future paternité à coup de "J'attends un enfant" de Pernoud dont il a une lecture très personnelle, il va sans dire, quelque peu nombriliste pour le moindre . Pour se protéger de l'angoisse de "la mort subite du père du nourrisson", Mariette l'envoie au festival de Bande dessinée de "Chateau Moignon, rire et pognon".

La peinture des tribulations alcoolisées de Manu, vue du côté de la salle polyvalente, se croise avec celle du desespoir retenu mais quand même des parents de Mariette, dubitatifs peu avertis de la chose créatrice de leur beau-fils. Au salon, quelles pointes qui sentent le crayon papier vécu, tant du côté auteurs, que lecteurs et éditeurs ... Mine de rien du tout, se lit une vision croquignole de ceux qui se veulent artistes et de ceux qui les lisent, ou qui les vendent. D'autant plus drôle que traitée avec le dérisoire décalé qui sied au vainqueur du festival, Manu, évidemment ( ayons une pensée émue pour Sfarr qui ne repartira pas lui, avec une gueule de bois de quelques kilos de plomb et le trophée, une gomme en fonte, qui a vraiment l'allure d'un chauffe-plat, ou d'une marche-pied, c'est selon les visions, entre celle de madame Mortemont et celle de  Mariette ...)

Deuxième partie : fini de rire sans entraves, foin du triomphe de Manu, Mariette prend tranquillement la place et met au monde Capucine (le prénom de madame Mortemont, c'est dire si l'intégration progresse ...). La dame au foulard et la dent proéminente amorce d'ailleurs sa transformation humaniste. La petite Capucine fait d'ailleurs son apparition la nuit de la fuite du sanglier aux grandes dents et aux yeux de feu : " Le sang lié", quoi, dixit l'ermite, le fantôme du père, pour ceux qui auraient naïvement cru que cette bande dessinée n'était que du Mickey ... Et Manu et Ferri acouchent du premier tome du "Retour à la terre". Si ce n'est pas du psy, ça, je mange madame Mortemont (oui, je sais, je fais une fixation sur ce personnage. Je vais donc clore ce tome pour aller voir mon ermite du fond de mon jardin.)

"Tro de tchoc Fa mon chou", comme on dit là-bas.

Troisième épisode d'une relecture commune avec Hélène

Commentaires

LIRE C'EST BIEN MAIS CHANTER C'EST MIEUX.....

Écrit par : Arkvador | 06/06/2013

MEA CULPA ... Tu vas être étonnée, j'ai oublié ! (mais j'ai plein de super excuses) !

Écrit par : athalie | 08/06/2013

L'une chante, l'autre pas....
Alors pour expier cette faute innommable , il te faudra venir nous rejoindre le mercredi19 juin et chanter à genoux '' Allez '' de Camille à capella devant un jury d'une sévérité féroce avant de libationner dans le jardin d'Anne (bouffe prévue derrière où les trouillards muets pourront nous rejoindre....)
bon dimanche ...

Écrit par : Arkvador | 09/06/2013

Les commentaires sont fermés.