Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2014

Au revoir là-haut Pierre Lemaître

pierre lemaître,romans,romans français,romans historiques,dans le chaos du mondeQui pourrait croire qu’un roman sur la guerre 14-18 puisse être jubilatoire ? Pas moi en tout cas. Enfin, pas moi jusqu’à la lecture de ce roman là. Pas jubilatoire tout de suite, hein, avant de rigoler, il y a la guerre. Enfin, les derniers jours de la guerre. On n’y rigolait pas plus qu’au début. Sauf que là, les poilus survivants savent que c’est la fin. Sur le front, tous attendent en se faisant le plus petit possible l’armistice officiel. Tous, sauf un , le lieutenant Pardelle. Aucun poilu ne peut le blairer celui-là. Un officier dans le genre froid et hautain, il est là pour gagner des galons. C’est l’occasion de se redorer le blason. Il en a glané un peu, des honneurs et du grade, mais pas encore assez pour lui, et pas de bol, la guerre se termine ... l’occasion qui allait lui passer sous le nez, pas de problème, il va se la créer et envoyer les poilus conquérir la côte 113, dans un ultime coup de bluff, à leur perte et à son profit.

Dans les poilus à ses ordres, il y a Albert et Edouard. Ils se connaissaient peu mais ce jour-là, c’est l’un derrière l’autre qu’ils sortent de la tranchée pour leur dernière bouchée de boches. Ce jour-là scellera leur alliance pour le pire, et un peu de meilleur, surtout pour nous, lecteurs, parce qu’après c’est aussi décapant que drôle.

Imaginez deux pieds nickelés, mal assortis, lâchés dans l’après-guerre, l’après guerre qui voudrait bien les oublier, ou du moins les voir le moins possible, vu qu’ils ne sont, justement, pas beaux à voir ( enfin, surtout un ...)

Dans le rôle du petit un peu boursouflé, Albert, un brave gars un peu sensible et pas très adroit, un peu lent, comme sa mère ne se prive pas de le rappeler, un peu benêt, mais fort attachant, voire collant. Il était comptable et rêvait de la belle Cécile. Au retour, l’amour et la banque le fuit. A moins que ce ne soit lui, finalement, qui ne s’y retrouve plus vraiment.

Dans le rôle du grand échalas, Edouard, fils de très bonne famille, renié par son père parce que plus doué pour le dessin et les blagues potaches que décidé à se carrer dans la voix de son maître.

Un duo bancal, brisé, tout cassé qui va se lancer, un pied devant, un pied derrière, dans la plus mordante et iconoclaste entreprise de foutage de tronche du patriotisme obligatoire ambiant. Mais eux le font presque pour rire, alors que d’autres non ...

Une peinture de l’immédiate après-guerre comme on ne l’avait jamais vue ( enfin, pas moi). Sans pathos, ni pitié, ni argumentation surfaite, à coup de griffes bien placées, l’auteur, que j’imagine en Raminagrobis qui se marre, jette ses personnages dans l’eau sale du profit fait sur l’héroïsme de ceux qui n’avaient rien demandé et tout perdu. Les poilus, gênent, en de compte, il y en a trop, on ne sait qu’en faire. Les oublier ( les vrais, ceux qui restent), les glorifier (les vrais, ceux qui sont morts), mais il y a que les vraiment morts qui rapportent vraiment ... Dirait le beau Pradelle qui rôde toujours, on arrête pas un arriviste avec un monument aux morts ...

Du bien bel ouvrage, monsieur Lemaître, du grand art de mener son lecteur par le bout du nez. Lu en deux jours, je ricanais de plaisir en attendant de pouvoir tourner assez vite la page suivante. 

 

 

Et toc ! et de trois pour ma participation au non challenge des pépites organisé par Galéa 

Commentaires

Hé oui, tu as aimé! Mais quel billet marrant tu nous donnes!!!

Écrit par : keisha | 19/01/2014

J'ai ADORE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je ne pense pas l'avoir vu passer chez toi, je te le conseille. Un livre qui inspire sa lectrice. Contente que ce billet soit marrant, je ne suis bien amusée à l'écrire en tout cas !

Écrit par : athalie | 19/01/2014

Je l'ai eu en cadeau, je suis très heureuse de pouvoir bientôt le lire...et ton billet est réjouissant...chouette chouette

Écrit par : sous les galets | 19/01/2014

Veinarde qui ne l'a pas encore lu ... J'ai hésité à l'inscrire à ton "non-challenge", il a tout d'une grande pépite ! Mais je me suis dit qu'il allait apparaître plein de fois vu le nombre de billets enchantés par cette lecture. (Bon, je vais le faire quand même, au cas où ...)

Écrit par : athalie | 19/01/2014

C'est sûr je vais le lire, il est à la médiathèque !! Hé hé ! encore un bon livre à découvrir !

Écrit par : krol | 19/01/2014

Encore une veinarde !!! Comme je n'aurais plus le plaisir de découvrir ce texte de Lemaître, je me suis offert hier deux de ses polars. Ils semblerait qu'ils soient très bien aussi, dixit une de mes conseillères hors blog.

Écrit par : athalie | 20/01/2014

Oui c'est un roman très bien ficelé !

Écrit par : Hélène | 20/01/2014

Et sans grosses ficelles, le roman est maintenu passionnant de bout en bout. Je n'y ai pas trouvé de failles, en ce qui me concerne, mais j'avoue ma totale subjectivité et partialité !

Écrit par : athalie | 20/01/2014

je passe vite sur ton billet car je vais le lire prochainement. Je n'oublierai pas de citer ta prose. Bisous

Écrit par : Philisine Cave | 20/01/2014

Troisième veinarde à passer par ici ... J'espère que tu te régaleras ! Moi non plus je ne lis pas attentivement les notes quand je sais que je vais mettre le nez de moi-même dans la prose attendue. Par contre, du coup, maintenant, je peux attendre ton grain de sel ...

Écrit par : athalie | 20/01/2014

Rhooo, en voila un bien beau billet ! Ce roman m'a l'air parfaitement ancré dans une forme de littérature "populaire" que j'aime beaucoup et qu'il est bien rare de croiser de nos jours. J'attendrai sans doute sa sortie en poche mais je le lirai, c'est certain.

Écrit par : jerome | 20/01/2014

Tout à fait ! Du bon vieux roman romanesque à souhait avec des personnages " à valeurs", des méchants (un surtout), des gentils, des rebondissements, des arnaques, des histoires d'amour. Y'a tout ce que l'on aime : de l'histoire et des histoires. Il devrait te convenir, mais la sortie en poche risque d'être lointaine, tu es sûr de tenir jusque là ?

Écrit par : athalie | 20/01/2014

Je l'ai commencé et j'ai pas du tout accroché mais tu es la 3e personne à me dire qu'il est très bien. Il faut que je m'accroche et que je le reprenne!

Écrit par : Valérie | 22/01/2014

Je te le redirai en vrai mais accroche-toi ! en même temps, cela m'étonne, j'aurai juré que tu aimerais beaucoup ... Peut-être quand il sera traduit en anglais ^_^

Écrit par : athalie | 23/01/2014

J' ai découvert avec grand plaisir que tu avais apprécié cette lecture (euphémisme) et que je suis dorénavant la (ou'' une'' plus modestement ) conseillère hors blog !
Alors maintenant absolument se ruer sur le 4ème mur de Chalandon( avis partagés: Claire R. U. pas aimé du tout style trop froid / personnage narrateur insupportable de fatuité.... mais d'autres lecteurs qui me sont plus '' proches'' (private joke) ont trouvé cette histoire admirable et bouleversante( en ce qui me concerne lu en un jour + une nuit ce qui explique sans doute un peu le sanglot irrépressible qui m'a submergé à la fin et pourtant on le sait bien qu'Antigone...) c'est une histoire de vie et de mort (surtout) c'est une histoire d'idéalistes meurtris, déchiquetés par les guerres et les conflits et par toutes les haines confondues et qui malgré cela (ou grâce à cela) veulent continuer à dire non! On sait tous ce qu'il advient d'eux...
Bises et régale toi avec les polars de Lemaitre c'est pas du très grand mais ça fonctionne bien malgré qq ''tiques'' d'écriture qui démangent un peu;
PS- relecture jubilatoire de Oedipe roi en série noire que je m'arroge le droit de conseiller ''in blog''

Écrit par : A | 22/01/2014

Tu sais bien, chère A, que tu es une de mes conseillères préférés ... Que de pépites m'auraient échappé sans toi ... Dont sûrement celle-ci, vu mes préjugés anti prix Goncourt. Ce qui fait que malgré mes préjugés anti-Chalandon, que tu connais (les préjugés, je veux dire), je vais me laisser convaincre pour "Le quatrième mur" ... Tu auras la peau d'Athalie ! Pour "Oedipe roi" en série noire, je te rejoins, une fois de plus, c'est un vrai régal cette réécriture ( comme on dit dans notre jargon. Bises ma grande !

Écrit par : athalie | 23/01/2014

"Le quatrième mur" de Chalandon... Un de mes romans préférés de 2013, il m'a bouleversée.

Écrit par : Valérie | 24/01/2014

Bon, alors là, si tu t'y mets aussi, Valérie, je remise mes préjugés au placard ... J'ai plus qu'à !

Écrit par : athalie | 24/01/2014

Bouh des préjugés... le vilain mot !!!!! et si peu digne d'une insatiable lectrice telle que toi qui billette même sur Foekinos (orthographe aléatoire mais tu ne peux pas m'en tenir rigueur ...)
Si tu ne viens pas à Chalandon, Chalandon viendra à toi ... Veux tu que je te le prête ? cela me donnerait l'occasion de te raconter mon chassé croisé avec... mon inspectrice !

Écrit par : A | 24/01/2014

Si Chalandon vient à moi, comment lui refuser mon canapé ... Par contre l'inspectrice, tu fais barrage, j'espère ... Et comment ça, je massacre les noms des auteurs ? Ce ne sont que des fautes de frappes aléatoires dues à la maladresse de mon clavier, de mes lunettes-loupes à cinq euros, de mon chat, qui se prend pour mon secrétaire, de mon homme qui ne relit pas mes notes ...

Écrit par : athalie | 25/01/2014

plaisir de lire ton billet et ce livre que je dois lire mais je crois que je vais l'acheter pour le savourer , à la médiathèque on se l'arrache
Luocine

Écrit par : luocine | 25/01/2014

A. m'en disait tellement de bien que je n'ai pas pu attendre sa sortie en poche, bien m'en a pris, c'est un régal ... Après tu peux aussi le prêter, et du coup, c'est toi qui a une file d'attente devant ta porte, plutôt que la médiathèque !

Écrit par : athalie | 25/01/2014

je te suis totalement c'est vraiment un très bon cru que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire

Écrit par : Dominique | 27/01/2014

Plein d'échos très positifs, du plaisir de lecture sur un sujet qui pourrait faire pleurer, Goncourt ou pas, un bon cru, c'est sûr !

Écrit par : athalie | 29/01/2014

je n'ose comprendre.... Tu lis Chalandon et tu te régales !!!!Il va donc falloir que l'on reprenne la route ensemble ...
inspectrice venue pas vu mais reviendra .... Quand ? mystère ! Je suis tendue comme un arc et le temps ne va rien faire à l'affaire ! heureusement revis avec émotions le sacre de la petite Nadia avec Lola Laffont ! A suivre pas fini malgré mes nuits d'insomnie;
demain retourne sacrer la péninsule Torreton avec Margaux au TNB . Je vais repleurer (Ah la mort de Cyrano sur comme un légo de Bashung) Johnny fais moi mal !
C'est tout pour ce soir.

Écrit par : A | 31/01/2014

Légers doutes moi aussi quant au sujet. Mais une fois que je me suis plongée dans ce pavé, impossible d'en sortir ! Chapô bas M.Lemaître : vous nous feriez presque aimer le cynisme et l'immoralité.

Écrit par : Céline | 01/03/2014

Tu veux dire "aimé le cynisme et l'immoralité", moi j'ai adoré ... mais bon, je suis bon public quand le cynisme est du bon côté, celui des gentils. En en recausera !

Écrit par : Athalie | 02/03/2014

Énorme coup de cœur pour moi! J'ai ADORE!!!! Le bouquin de l'année, sûrement !

Écrit par : Une Comete | 25/06/2014

Moi tout pareil, je n'arrête pas d'en vanter les qualités ! Il se lit comme un triller, se médite comme un livre de sage iconoclaste et envoie en l'air les idées reçues.

Écrit par : Athalie | 25/06/2014

Les commentaires sont fermés.