Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2014

Tokyo Mo Hayden

Tokyo, Mo Hayden, romans, romans américainsVoilà, c’était le titre de mon titre mystère. Me voilà soulagée ... D’abord parce que j’ai drôlement bien résisté à toute tentation de tricher, je suis assez fière de moi. Ensuite, j’ai détaché soigneusement et tranquillement la couverture après avoir terminé ma lecture (j’ai même lu la postface avant, c’est dire ...). Et en plus j’avais raison, ce n’est pas un auteur japonais, ni même Amélie Nothomb déguisée en Borgès. Ouf. !

Mo Hayden est une auteure que je n’avais jamais lue, j’en avais entendu parler, notamment par mon homme, mais sagement, il n’a rien deviné non plus....  Mo Hayden, je croyais que c’était du polar, en fait. Je n’avais pas tout fait vu juste, mais par contre, c’est du noir, du noir qui tâche et qui décoiffe sa bonne femme !!!

Deux histoires s’entrecroisent ; celle de Grey, la jeune fille anglaise, vingt ans et du passif derrière, une valise pleine, voire deux, à la recherche de sa pierre philosophale : un film, tourné à Nankin en 1937, un film qui montre son cauchemar, sa torture, son secret ... du moins quelque chose qui y ressemble d’assez prêt pour lui prouver qu’elle n’est pas une folle perverse, comme on le lui a répété, à cause d’un truc qu’elle a fait, qu’on ne sait pas mais que l’on devine ignoble ( et qui l’est ...). Grey est d’abord éconduite dans sa recherche auprès du vieux professeur chinois, Shi Chongming, détenteur du fameux film et reconverti en spécialiste de la médecine chinoise, soit-disant ( ben oui, ce sont des personnages à plusieurs couches, et comme il faut garder le secret, je peine à trouver un fil dans cette note, moi ...)

Elle part donc à la découverte de Tokyo, enfin si l’on veut, parce qu’elle en voit surtout les nuits de building et les monstres cachés en leur sein. Sans compter l’étrange demeure où elle échoue, un autre monstre à elle toute seule, avec des trucs tout pourris à l’intérieur, un jardin étouffant d’un passé dont on ne souhaiterait pas voir surgir la queue d’un mollusque. Et pourtant, il va en surgir pas mal des monstres des profondeurs.

Le première semble si beau et si charmant que Grey en a son cœur et son corps qui palpitent. Jason ( j’ai cherché les argonautes et je ne les ai pas trouvé, par contre, il y a du Médée, dans l’air, c’est sûr !) va permettre à Grey de devenir hôtesse de charme dans un club chic, tenu par une monstre plutôt drôle, une japonaise toute petite et aux dents cariées qui se prend pour le double de Marilyn Monroe, et s’habille comme la star tous les soirs ( Vous pensez « freaks », vous n’avez pas tord ...), il y a aussi les deux blondes russes à talons aiguilles, mais elles, elles ne font pas peur, ça va.

Par contre, le club est fréquenté par un certain nombre de mafieux surgis, eux, des profondeurs humides, dont un, en fauteuil et malade, mais pas à plaindre du tout, et sa « Nurse », une sorte d’androgyne avec des antennes de killeuse. Les deux histoires alors se croisent à nouveau, le professeur lance Grey à coup de chantage à la recherche du secret poisseux du mafieux ...

Pour ne pas allécher la chose ( y’a pas de raisons ...), on lit aussi le journal du professeur, alors qu’il était encore jeune, plein d’illusion sur la victoire de la Chine et des forces de progrès, mais que les Japonais se rapprochaient de plus en plus de Nankin, précédés de rumeurs d’atrocités commises qu’il ne voulait pas croire. Et pourtant, quand ses yeux devront s’ouvrir, il ne verra que l’innommable et le film, le fameux film, on comprendra pourquoi il ne pouvait pas être montré.

Un livre dérangeant donc, difficilement classable, pas vraiment historique, pas vraiment polar mais on peut difficilement plus noir ! On plonge dans des abysses obscurs et reptiliens, serpentins, le genre qu’on se dit que si la porte s’ouvre, il y a un « ça » tout visqueux qui vous vous sucer le sang et que ça va faire mal ...

Rajoutez à ce ça, le fait que je ne savais pas ce que j’étais en train de lire, que je ne savais pas qui m’avait proposé cette lecture, et bien, je peux dire maintenant que je ne suis pas prête d’oublier cette expérience ( amusante, mais si ...), le genre à vous faire vous ratatiner les doigts de pieds dans le lit en hurlant quand le chat laisse traîner sa moustache sur votre gros orteil qui dépassait de la couette.

Un grand merci à mon anonyme qui a si bien allié « le fond et la forme » ....

Commentaires

Bon sang, tu ne peux pas savoir à quel point soulagé(e) je suis. Il ne faut pas croire, mais cette lecture à l'aveugle est d'une certaine manière assez stressante pour l'expéditeur(trice) aussi !
On y va la fleur au fusil (ou plutôt le scotch à la main...), gonflé de certitudes, on choisit avec soin, pas forcément notre coup de cœur du siècle, mais un roman qui serait, pour notre lecteur cible, quelque chose à la fois d'inhabituel, de surprenant, et qui, bien sûr, lui plaise.
Les affres du doute commencent dès le paquet confié à La Poste. "Je n'aurais pas dû choisir ce titre, il est trop violent... mais bon, Athalie, elle n'a pas peur, en général, des textes forts, des ambiances glauques... Au contraire, elle va trouver ça trop long, j'aurais dû prendre un roman plus court, c'était moins risqué... bon sang, si ça trouve, elle va même détester, et par ricochet, me vouer une haine éternelle, jamais je ne lui dirai qui je suis..." etc ... etc...
D'autant plus que quelques heures à peine après avoir passé le relais au bureau postal, je suis tombé sur le commentaire que tu avais laissé suite au billet de Jérôme. Tu écrivais que cette activité n'était pas pour toi, que tu étais bien trop curieuse pour en respecter le principe !

J'ai donc déjà été très agréablement surpris(e) que tu entames la lecture dès réception du mystérieux paquet, et surtout que tu te prêtes au jeu avec autant d'enthousiasme.
J'ai adoré tes billets "surprise", empreints (comme tous tes billets) de spontanéité et d'énergie.
Et...damned, tu as englouti "Tokyo" EN TROIS JOURS !! Et j'ai l'impression que tu as plutôt aimé ?

Bon, bah... il ne te reste plus qu'à deviner qui je suis !!

Écrit par : Anonyme | 10/03/2014

Depuis le début, j'ai été persuadée que mon anonyme était Ingammnic, sans doute, parce qu'elle aussi ne répugne point aux lectures balèzes ... et que le logo de "l'entreprise" de Jérôme apparaît sur son blog, il faut dire ... Et puis, c'est la blogueuse avec laquelle j'ai fait le plus de lectures communes, cela me paraissait donc logique. cependant, dans ce goût du jeu, je verrai bien aussi Valérie ( Valérie de B.) et son tempérament facétieux ... Et cette lecture aurait pu être une des siennes, car c'est une pro de la littératre anglaise ... Si cela ce trouve, je passe complétement à côté de l'évidence !
En tout cas on se sera bien amusées, et j'ai gardé le livre en l'état pour le ranger dans mes étagères, avec ta lettre dedans. C'est vrai aussi qu'il est bien tombé, ce livre, dans un "trou" de lecture, alors que j'allais commencer le dernier Coe. On n'aurait pu mieux réussir notre coup, sans le vouloir, c'est comme ça que c'est le mieux ! A bientôt (tu me diras pour les autres livres auxquels tu avais pensé ?)

Écrit par : Athalie | 12/03/2014

Ah ben, j'avais mal cherché car si, je l'ai lu!

Écrit par : Valérie | 16/03/2014

Mouarf, le jeu continue...
Jamais lu cet auteur, mais bon, pas sûr que je tente!

Écrit par : keisha | 11/03/2014

Mon anonyme est joueuse ... Et moi aussi ! Et le livre joue aussi sur bien des tableaux mais pas dans le registre joyeux, c'est assez glauque, comme le dit aussi mon anonyme. Registre qui ne me fait pas peur, même pas mal (mais presque !)

Écrit par : Athalie | 12/03/2014

oh là là pas sure que je me plonge dans ce roman, mais j'ai comme l'impression que j'en ai déjà entendu parler ou déjà essayer de le lire, Un vague souvenir ...
Luocine

Écrit par : luocine | 11/03/2014

J'en suis quasiment sûre, il ne te plairait pas. D'après ce que je lis chez toi, les aspects trop violents de l'histoire te dérangent en mode romanesque, et là, c'est par moment de l'hyper violence !

Écrit par : Athalie | 12/03/2014

Je ne connais pas l'auteur mais c'était un bon choix apparemment. Et une expérience marquante que tu nous a fait vivre avec le talent qui te caractérise. Je suis bien content, tiens ;)

Écrit par : jerome | 11/03/2014

Et tout cas, un livre choisi tout exprès pour moi, par une personne en vraie qui a pris le temps de le choisir (même si visiblement, c'est un deuxième choix, mais anonyme nous le dira sans doute ...), d'aller l'acheter, de le recouvrir, de l'envoyer ... C'est assez surprenant et assez flatteur, j'ose le dire, et après on nous causera doctement des relations virtuelles etc, qui tuent la communication en vrai etc ... ce n'est pas mon truc de pontifier là-dessus, je dirais juste que je me suis bien amusée. Je pense quand même que l'expérience ne doit pas trop être répétée, ou alors dans un intervalle de temps assez long pour "oublier" la première fois ... Merci encore Jérôme !

Écrit par : Athalie | 12/03/2014

Une expérience vraiment amusante, j'ai remarqué ce jeu et je songe à envoyer un livre mais je n'ai pas encore fait mon choix, c'est vrai que quand le livre plait c'est encore une plus belle réussite.

Écrit par : evalire | 11/03/2014

Je me souviens maintenant d'avoir lu ce livre, mais trop secouée par l'ambiance très sombre, sans doute, je l'avais presque oublié... De l'utilité du blog qui me permet maintenant de me souvenir mieux de mes lectures !
En tout cas, ton expérience était intéressante et amusante à lire ! Les affres de ton expéditeur (trice) anonyme aussi ! ;-)

Écrit par : Kathel | 12/03/2014

Un truc dont je suis sûre, c'est que je ne jouerai pas à l'expéditrice ... Je serais incapable de réaliser un cache couverture efficace ! Mais cela doit être drôle de regarder dans l'ombre les réactions de celui ou celle qui lit ton choix. Ce pourquoi, j'ai fait cette petite série, pour que mon anonyme s'amuse aussi.... Et les autres ... Si tu en as envie, lance-toi, Jérôme ne met aucune contrainte de temps, d'ailleurs, comme tu as dû le voir.

Écrit par : Athalie | 12/03/2014

décidément, cette expérience des livres-mystères procure bien des sensations! le jeu valait le coup!

Écrit par : faelys | 12/03/2014

Tu as reçu un livre mystère aussi ? Nous, on s'est bien amusées (enfin, je ne parle que pour moi pour l'instant ...)

Écrit par : Athalie | 12/03/2014

Bon, je crois qu'il est temps de lever le voile, même si tu l'avais toi-même bien soulevé... En effet, je suis bien ton "binôme" anonyme, mais, voulant faire durer le suspense, j'ai un peu rusé en laissant des faux messages du vrai moi qui faisait semblant de n'être pas ton expéditrice masquée !!

Je me suis vraiment amusée à participer à cette aventure, et je suis ravie que l'expérience t'ait plu aussi.

Au départ, je voulais t'envoyer "Un mal qui répand la terreur" de Stewart O'Nan, roman assez peu connu de cet auteur, qui n'a rien à voir avec ce qu'il écrit d'habitude. Dans le genre glauque, il n'a rien à envier au Mo Hayder, même si le thème en est complètement différent.
Je l'ai donc commandé, et me suis rendue compte en le recevant, ainsi que je te l'expliquais dans ma lettre, que le titre était noté sur chaque page, et je m'imaginais mal camoufler chaque en-tête (j'ai cru comprendre que Jérôme lui, l'avait fait pour le livre qu'il a envoyé à Noukette, un O'Nan aussi d'ailleurs >> je te tire mon chapeau, Jérôme !!).
Bref, il a fallu que j'opte pour un autre titre, et j'ai jeté mon dévolu que "Le seigneur des porcheries", que j'ai donc acheté en librairie... J'ai vérifié qu'il n'était pas chroniqué sur ton blog, mais quelque chose me titillait. Et en effet, en vérifiant mon billet sur ce roman sur mon blog, j'ai constaté que tu y avais laissé un message indiquant que tu l'avais lu !!

J'ai commencé à me décourager un peu, mais il était hors de question que j'abandonne !!
Je me suis dit qu'un thriller serait une bonne idée. Tu ne sembles pas en lire très souvent, et "Tokyo" m'avait laissé le souvenir d'un roman atypique, à l'atmosphère forte..

Voilà !!
Et encore merci à Jérôme pour son initiative, sa collaboration (il m'a communiqué ton adresse) et sa discrétion !!

Écrit par : Ingannmic | 12/03/2014

Ouf, soulagée je suis aussi, je n'ai pas commis d'impair en oubliant ou négligeant une piste ! Admirative je suis aussi de l'attention et du soin que cet envoi t'a demandé, je pense que tu t'es bien amusée et moi aussi ( je me répète, j'en ai conscience, mais c'est vrai ... Le coup du scotch manquant....) tu m'aurais vu en train d'ouvrir le paquet, genre sûre de moi, un nouvel envoi de R. super ! et puis ta lettre, je sautais partout comme un héron devant un œuf de Pâques ... c'est vrai que j'avais noté chez Jérôme que je ne me voyais pas participer, et puis finalement ... En tout cas, je retiens le O'Nan et pour le "Seigneur des porcheries", je l'aurais relu avec plaisir, mais je pense que je l'aurais reconnu tout de suite ( quoique ...)
A quand notre prochaine lecture commune ? Tu aurais une idée ? Ma liste n'est absolument pas à jour ... N'en tiens pas compte ! A bientôt !

Écrit par : Athalie | 13/03/2014

La mienne, par contre, l'est... je te propose de voir si tu y trouves ton bonheur. Dans le cas contraire, Le sillage de l'oubli est dans mes intentions d'achat (il est sorti en poche), il pourrait donc faire l'objet d'une LC.

Écrit par : Ingannmic | 13/03/2014

Partante pour "Le sillage de l'oubli" que je comptais lire ces prochains temps, il est sur mes étagères, déjà acheté donc ... Pas de souci de commande en vue, cette fois-ci !!! Après ta future LC avec Jérôme ?
Rien à voir, mais les conditions à l'accès de ton blog ont changé ? Impossible de mettre un commentaire sur "La belle écriture", au lieu de la suite à recopier, je suis dirigée sur un compte où il faut s'inscrire ... C'est normal ?

Écrit par : Athalie | 14/03/2014

J'ai testé... apparemment, il faut changer le profil d'identification : je ne sais pas pourquoi, la zone commentaire propose par défaut une identification via un compte Google (et là, effectivement il faut s'identifier avec ses codes pour pouvoir laisser un commentaire), mais tu peux changer le type de profil demandé (avec le menu déroulant) pour rentrer par exemple avec ton nom et l'url de ton blog.
Je vais creuser ça demain...
Sinon, ok pour une LC du Machart, disons le 28 avril ?

Bonne soirée.

Écrit par : Ingannmic | 14/03/2014

Les commentaires sont fermés.