Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2014

Lulu femme nue Davodeau

Lulu femme nue, Davodeau, romans graphiques, bandes dessinéesLulu est une femme ordinaire, plus qu’ordinaire même, une femme transparente, négligée, du genre qu’on ne regarde plus depuis longtemps et qui s’est perdue de vue. Après 16 années de femme au foyer, elle cherche un emploi, mais ce temps passé entre trois enfants et un mari imbuvable l’ont voûtée, pliée. Lulu a les cheveux en berne, le jean informe, les rides qui lui tombent comme des cernes sur l’âme.

A la suite d’un entretien d’embauche humiliant, dont on devine qu’il n’est pas le premier, Lulu ne rentre pas chez elle. Pourquoi ? Ce n’est pas dit, on peut penser qu’elle a juste besoin de vide, ou de dire non, ou d’agir pour elle, ou les trois à la fois. Modeste dans sa révolte, Lulu passe la nuit dans un hôtel, sans bagage et sans suite. Une autre solitude ordinaire croise la sienne, celle d’une voyageuse de commerce, et Lulu s’en va alors un peu plus loin. Lulu fait une fugue au bord de la mer, à son âge, ce n’est pas raisonnable. Avec son vague à l’âme toujours flottant et le jean toujours en berne, Lulu va sur la plage, vers des moments à elle, va regarder les paysages et les autres. Elle ouvre la parenthèse de la générosité et des rencontres. Et comme elle a, quand même, de la chance, elle va en faire deux belles, d’amour et d’amitié, avant de retourner, sans doute vers sa normalité qui l’appelle, comme si d’invisible, elle devenait indispensable ...

Bref, un road movie de l’âme de celle qui ne savait plus qu’elle en avait une.

Pour tendre un peu son fil narratif, Davodeau divise son récit en périodes : chacune est connue et racontée, par un seul des personnages de l’assemblée de ses amis, réunis chez elle, sur la terrasse, autour de sa fille adolescente et de ses deux fils qu’il s’agit de coucher, en attendant. En attendant quoi ? Ben, justement ... Lulu n’est pas sur la terrasse, son affreux mari lamentable non plus ( car autant on s’attache à Lulu, autant on lui collerait bien une série de peux de bananes sous les béquilles à celui là ....) et on comprend rapidement que c’est dans la maison que se tient le fin mot de l’histoire.

Même si j’ai été moins touchée par cet histoire que par « Chute de vélo », du même auteur, c’est par pure subjectivité, car c’est un album fin, très fin, une histoire de gens ordinaires qui défaillent, un temps, de l’infra ordinaire. Ils sont regardés un peu autrement et l’auteur leur donne une épaisseur généreuse (mis à part au Tanguy, donc la rédemption n’est pas gagnée). En deux tomes, à lire impérativement à suivre, sous peine de frustration énervée.

 

Commentaires

Je suis d'accord, il faut absolument lire les deux à la suite. Une superbe histoire, j'ai adoré !

Écrit par : jerome | 24/04/2014

D'ailleurs, je me demande pourquoi deux volumes en fait ? C'est vraiment juste une suite .... Et une belle et même histoire ...

Écrit par : Athalie | 25/04/2014

Comme je n'avais pu lire les deux d'affilée, il me faut tout relire, j'en suis consciente!

Écrit par : keisha | 25/04/2014

Relire Davodeau ... Pas vraiment une corvée, hein, pour celle qui en a lu trois d'un coup ^-^! J'ai lu "Les mauvaises gens", d'ailleurs depuis ta note, il me reste "Rural". Je lirai bien tout d'affilé, en réalité, pas l'impression de risquer l'overdose avec cet auteur.

Écrit par : Athalie | 25/04/2014

Je ne pense pas que j'aurais davantage aimé le second si je l'avais lu à la suite. Mais j'ai adoré le premier.

Écrit par : Valérie | 25/04/2014

Tu veux dire que tu n'as pas aimé le deuxième tome ? Moi, à vrai dire, je n'ai pas vu de différence entre les deux ... mais j'ai peut-être loupé quelque chose ?

Écrit par : Athalie | 25/04/2014

Coucou Athalie,

Rien à voir avec Lulu : est-tu toujours OK pour une parution de notre billet sur Le sillage de l'oubli le 28 ?

Bonne soirée.

Écrit par : Ingannmic | 25/04/2014

Pas de souci ! Je pars quelques jours loin de mon bureau habituel mais j'ai l'assurance d'une connexion pour la semaine qui vient. A lundi !

Écrit par : Athalie | 25/04/2014

Super, mon billet est déjà prêt (pour une fois que j'ai un peu d'avance..), je le programme pour 8h.

Bon week-end.

Écrit par : Ingannmic | 25/04/2014

Je ne serai sans doute pas si matinale .... Mais le billet est prêt aussi, après une course à la connexion hier soir !!!!!

Écrit par : Athalie | 27/04/2014

Moi aussi je l'ai aimée cette Lulu :-) Comme toutes les BD de Davodeau d'ailleurs...;-)

Écrit par : cathe | 26/04/2014

Je n'ai pas encore lu tout Davodeau, loin de là, ce n'est que la seconde BD de cet auteur que je lis, avec plaisir pour l'instant, ce qui fait que j'ai bien l'intention de continuer !

Écrit par : Athalie | 27/04/2014

j 'aime beaucoup cet auteur, et j'ai apprécié le film tiré de cette BD, je retiens "la chute à vélo"
Luocine

Écrit par : luocine | 26/04/2014

Comme tu l'as peut-être lu ici, j'ai une légère préférence pour "la chute de vélo", mais pour des raisons très subjectives et personnelles, disons. J'ignorais qu'une adaptation filmique existait, pas sûre d'avoir envie de la voir, j'aime bien cette Lulu avec ce visage là ...Mais bon, je disais aussi cela de l'adaptation de "L'adversaire" de Carrère, et je l'ai beaucoup aimée, en fait.

Écrit par : Athalie | 28/04/2014

Une BD que je lirai un jour ou l'autre, elle me tente beaucoup.

Écrit par : manU | 27/04/2014

Il faut se laisser tenter par Lulu, pourtant fort peu engageante ... Mais juste de cette humanité fragile qui doit bien exister quelque part ...

Écrit par : Athalie | 28/04/2014

j'ai préféré Lulu à la chute de vélo dont la fin m'a semblé tirée par les cheveux. Bisous

Écrit par : Philisine Cave | 30/04/2014

C'est vrai que la fin de "Chute de vélo" peut paraître un peu forcée par rapport à l'aspect plutôt quotidien de l'ensemble de l'histoire, cependant, la révélation finale donne une note plus dramatique à ce qui ne pourrait être que de l'ordinaire. Rien à dire, il est fort Davodeau !!!!

Écrit par : Athalie | 01/05/2014

Je n'ai pas lu la BD mais as-tu vu le film Athalie ? Il est plutôt bien,pour ma part j'ai passé un très agréable moment au ciné et j'ai trouvé Karine Viard géniale :-)

Écrit par : Manou | 26/05/2014

Karine Viard est souvent géniale, je trouve. Mais je suis que que peu tentée par les adaptations, souvent déçue ... Si je le trouve en DVD, j'y serai cependant attentive, je me demande comment l'atmosphère, si subtile de la BD, peut être mise en d'autres images ?

Écrit par : Athalie | 26/05/2014

Les commentaires sont fermés.