Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2014

Les douze enfants de Paris Tim Willocks

J’avais adoré « La religion » du même auteur. Bon, on pataugeait un peu beaucoup dans le sang, les entrailles, la merde, la pisse et j’en passe pas mal …. Mais le super Mattias Tannhauser, sa dulcinée finalement conquise, Clara, et tous les autres, m’avaient emportée dans les tourbillons épiques et débordants des combats dans l’île de Malte, entre musulmans fanatiques et Templiers désespérément accrochés à leur basque. Juste génial !

Je trépignais donc à l’idée de les retrouver à Paris, en cette autre époque de guerre de religion, à son apothéose sanglante, le jour de la Saint Barthélémy. Sauf que, quand j’ai lu sur le quatrième que l’histoire était censée se dérouler en 36 heures et uniquement enfermée dans l’enceinte parisienne en cet unique jour de massacre, j’ai commencé à avoir un doute sur le souffle épique (l’île de Malte ce n’est pas très grand non plus, mais un seul  lieu et à peine deux jours, ça limite quand même les possibilités). Pas grave, me suis-je dit, il va y avoir des retour-arrière et ça va pulser. Ben non. Je n’avais par contre aucun doute sur le sang, les entrailles, la merde, la pisse, et je vous passe les odeurs. La journée en fut sûrement riche, sauf que dans le roman, il y en a trop, vraiment trop.

De plus, le suspens est nul (je veux dire, il n’y en a aucun, Mattias = Superman en pire et Clara, elle vous torche un accouchement entre deux fuites et deux enlèvements) et l’intrigue est mince comme le fil de l’épée passée au travers de tous ceux qui leur barrent la route l’un vers l’autre. Et il y en a beaucoup, sans compter tous ceux qui n’y étaient pour rien, et il y en a beaucoup aussi.

Clara a donc quitté son domaine provincial, enceinte de 8 mois, invitée par la reine elle-même à participer à un concert symbolique prévu pour célébrer le non moins symbolique mariage du futur Henri IV et de la future reine Margot. Concert symbolique, car elle, Clara, la catholique, jouera avec Symone D’Aubray, protestante. Mattias, qui était parti sur les mers, est arrivé trop tard pour l’accompagner. Il arrive donc à Paris pour la retrouver, ne sait rien de la symbolique prévue, ne sait pas où elle est, et entame donc ses recherches dans le labyrinthe des rues et des intrigues qui virent rapidement au cloaque répugnant. Et le sombre héros n’y va pas de main morte pour que ce cloaque devenu carnage ne déborde. C’est simple, il trucide comme d’autres disent bonjour, ou même avant.  Il y a quand même quelques moments où le taux de mortalité baisse, mais peu sur le nombre de pages … Il reste quelques passages poétiques,  voire de ce lyrisme noir qui emportait « La religion », des personnages secondaires atypiques et charpentés : l’Infant du pays de Cocagne, tellement laid que Quasimodo en aurait fait une crise de jalousie, le valet Grégoire, affligé d’un bec de lièvre un peu gênant mais à la douceur de caractère constante, lui, et le cortège des onze autres enfants de Paris, qui tous, à un moment où à un autre, vont être pris sous l’aile vengeresse de Mattias, réduit lui à n’être qu’une machine à briser les os, éventrer, décapiter, émasculer, énucléer, et j’en passe. Il n’y a que violer qu’il ne fait pas, il laisse ce crime là aux méchants, aux autres, et il y en a trop, beaucoup, beaucoup trop.

Commentaires

Mince, il était sur ma pile à lire mais tu es la 2e personne à me dire qu'il y a beaucoup trop de violence, je crois que je vais laisser tomber!

Écrit par : Valérie B | 22/08/2014

Franchement, et tu connais mes lectures, je résiste à beaucoup de choses pas glop pas glop, mais là c'est vraiment trop, très répétitif, sans crescendo, Mattias surine tout ce qui passe à sa portée et en plus, ces scènes n'apportent pas vraiment à l'histoire. Tu peux tenter, il y a quand même de belles scènes, dignes de "La religion", mais vraiment pas beaucoup ...

Écrit par : Athalie | 22/08/2014

merci merci..
déjà j'ai eu du mal avec "religion" mais j'avais quand même aimé , là c'est sur je n'y vais pas
alors je le redis
merci
Luocine

Écrit par : luocine | 22/08/2014

"La religion", c'est du light par rapport à celui-là .... Pour le premier j'avais fini par lire en diagonale les dernières scènes de bataille. Pour celui-ci, j'a i commencé les diagonales à peu près au milieu .... L'avantage est que j'ai terminé ce pavé assez rapidement !

Écrit par : Athalie | 22/08/2014

J'adore ton billet, il m'évite d'acheter ce gros pavé devant lequel, comme tu t'en doutes compte tenu de mon enthousiasme après avoir lu La religion, je bavais depuis sa sortie.
Cela m'évitera de me taper inutilement un pavé, et cela fera beaucoup de bien par ailleurs à mon portefeuille.

Dommage tout de même, quand on sait ce dont Willocks est capable...

Écrit par : Ingannmic | 22/08/2014

Oui, vraiment dommage ... En plus, je l'ai vu à Etonnants Voyageurs, il est adorable, (bon, sous une apparence de Viking géant, quand même ...), il se lève et te serre la main avant de faire sa dédicace, en latin, et en grand seigneur .. je me demande comment il arrive à tuer autant de gens en imagination ! Et c'est un bon échange, tu m'as fait découvrir "La religion", je te fais faire des économies ... parce que franchement, je pense qu'il ne te plairait pas.

Écrit par : Athalie | 23/08/2014

Merci, tu enlèves deux pavés possibles d'une PAL...

Écrit par : keisha | 22/08/2014

Non, pas deux, un seul ... "La religion", c'est excellent !

Écrit par : Athalie | 23/08/2014

Mon mari l'a pris mais il a calé avant la fin ! Oui trop de tout !!!

Écrit par : cathe | 23/08/2014

Trop de tout mais pas assez d'histoire, c'est raté, mais j'y reviens "La religion", il a tenté ton mari ? Mon fiston est sur son titre pour ado, je vais voir ce qu'il en dit, je le lirai peut-être, c'est quand même un auteur qui a quelque chose de puissant.

Écrit par : Athalie | 23/08/2014

Bon ben... je passe !

Vive les vacances et vive la reprise :))

Écrit par : Theoma | 23/08/2014

On peut passer cette suite d'un très bon roman, mais je ne dis pas que je n'y reviendrais pas quand même ... Pour la reprise, bof le "vive", je vais moins lire ...

Écrit par : Athalie | 23/08/2014

Comme tout le monde, je vais m'empresser de passer mon tour et ce n'est pas plus mal vu la tonne de livres de la rentrée qui m'attendent.

Écrit par : jerome | 24/08/2014

Bon, moi, je crois que c'est la rentrée littéraire que je vais zapper, pas grand chose qui me dise dans ce que j'ai vu pour l'instant, surtout dans les sorties françaises ... Mais, je n'ai eu qu'une vue très restreinte, un spécial du "Monde". Sandrine avait fait une présentation complète, je vais allez voir chez elle. Mais, j'insiste .... "La religion", c'est bien !

Écrit par : Athalie | 24/08/2014

je partage ton avis, comme toi j'ai beaucoup aimé La Religion, sur celui là j'étais plus réservée, j'y ai trouvé un peu du souffle du précédent mais je suis d'accord avec toi trop c'est trop, trop de violence souvent inutile, trop de personnages dont certains sont un peu pâles et surtout surtout trop de pages
allez 150 pages de moins et cela aurait conduit l'auteur à resserrer son intrigue on y aurait gagné, ceci dit je l'ai lu jusqu'au bout sans vraiment m'ennuyée juste un peu agacée

Écrit par : Dominique | 24/08/2014

Oui; il y a parfois du souffle du précédent, et alors, c'est très bien, voire très bien, j'ai bien aimé les passages dans la cour de Cocagne, par exemple, mais ils ont eu un goût de trop peu pour vraiment adhérer à l'ensemble du roman. Et je te rejoins moi aussi, 150 meurtres de moins auraient rajouter à l'intérêt de l'intrigue !

Écrit par : Athalie | 24/08/2014

Je vais suivre vos conseils, le temps d'un lecteur est compté, je m'abstiendrai donc de lire Les douze enfants de Paris Tim Willocks!

Écrit par : Carnets du sous-sol | 24/08/2014

Mais pas "La religion" !!!! (Comment cela je me répète ...)

Écrit par : Athalie | 24/08/2014

Tu es la deuxième déçue par ce roman. Je note plutôt La religion alors.

Écrit par : Valérie | 26/08/2014

Oui, plutôt, "La religion", c'est une saga qui emporte tout sur son passage ...

Écrit par : Athalie | 26/08/2014

Et bien voilà, un pavé que je vais me garder de lire, d'autant plus que j'ai lu La Reine Margot cet été... qui se passe à la même époque, le gore en moins (il y a bien quelques passages sanglants mais rien à voir avec ce que tu décris).

Écrit par : Margotte | 27/08/2014

Tiens, "La reine Margot" ... Quelle bonne idée .... Un bon vieux Dumas, cela fait longtemps que je n'ai pas replongé le nez dedans !

Écrit par : Athalie | 27/08/2014

La Religion, ça donnait déjà bien , alors j'imagine le carnage ... ;)

Écrit par : Mior | 11/09/2014

Juste écœurant ... Trop de massacres inutiles à la fiction ...Et pourtant, j'ai la lecture résistante et suis toute acquise à la plume de l'auteur. Je ne renie rien, j'y reviendrai. L'expérience de ma lecture de "La religion" me fut un coup radical de coeur.

Écrit par : Athalie | 13/09/2014

J'ai beaucoup aimé La Religion, mais je nourrissais néanmoins quelques craintes quant à cette suite. Craintes confirmées par ton billet... Merci !

Écrit par : Miss Léo | 06/10/2014

Oui, franchement, reste sur "La religion" ... Pour l'instant, si cela se trouve la suite, car il y aura forcément une suite, en retrouvera l'allant des folles chevauchées !

Écrit par : Athalie | 06/10/2014

Les commentaires sont fermés.