Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2014

Contrée indienne Dorothy Mac Johnson

Bienvenu au pays des cow-boy et des ranchs, des tipis et des indiens, des convois, de la cavalerie, des têtes recherchées par le Marshall, des Crow et de leurs rêves, des pionniers et les leurs .... L'univers du far-west est le seul exploré par ces onze histoires, chacune centrée sur un personnage, soit indien, soit blanc, soit homme soit femme ; c'est une vue panoramique par petites touches humaines, sans qu'il y ait de blanc ou de noir, sans jugement moral, sans jugement de valeur. On est ballotté de chaque côté de la frontière de l'est, au rythme de son recul vers l'océan ; on passe des débuts de la conquête, du temps où les tribus indiennes avaient encore leur culture intouchée, à la fin, où elles sont parquées par les blancs et que les rites sont oubliés des jeunes qui portent lunettes de soleil et chemises cintrées pour partir faire la guerre en Europe ...

L'éditeur dit "chef d'oeuvre" et ma foi, je surenchéris. Et pourtant, ce sont des nouvelles et moi, normalement, les nouvelles, je n'aime pas trop car le genre me laisse sur ma faim. C'est aussi le cas ici, parce que j'aurais pu en avaler plein d'autres des pépites de nouvelles comme cela, des petits cailloux de vies .... J'y ai retrouvé l'imaginaire de "Little big man", avec du "Duel au soleil" mais sans les couleurs en cinémascope, il y a du western spaguetti, mais sans les violons ( ou l'harmonica), les personnages de cet univers devenu mythique y sont, mais ce sont de simples personnes, ni grandes, ni cruelles, de simples aventures vécues dans un quotidien rude et poussiéreux : la perte d'une petite fille, une femme devenue indienne, un ranch détruit, un homme qui cherche son frère, un guerrier indien qui cherche son rêve .... 

Le tour de force est aussi dans l'écriture, quasi aussi sèche que l'herbe des prairies, et sans fioritures, sans temps à perdre dans l'analyse du bien et du mal. Pas de méchants ni de gentils, juste les embûches, les deux mondes qui se frôlent, ne se regardent pas, sec comme un coup de trique, un kaléïdoscope de petits riens aussi efficace qu'un pavé.

Une mention spéciale pour l'éditeur, un homme qui a eu assez d'humour pour dédicacer mon exemplaire en forme de promesse ... Monsieur Gallmester, merci pour tout ! (on ne sait jamais, si il passe par ici ....)

Commentaires

Et bien moi, c'est un genre que j'apprécie beaucoup la nouvelle... D'ailleurs ça me permet d'aborder des thèmes que je n'ai pas envie de côtoyer le temps d'un roman entier, comme c'est le cas ici ! Merci à toi pour le billet, ça donne envie ; je verrai si je peux mettre la main sur ce recueil.

Écrit par : Carnets du sous-sol | 14/09/2014

Ahhh ! Le genre du western ... je ne savais même pas que cela existait, il y a deux ans à peu près, et surtout, j'étais persuadée que les indiens et les cow-boy, franchement, ce n'était pas pour moi ... les convois, tout ça, ça avait un air de cinémascope du cinéma de patronage de papa. Et puis, j'ai découvert les éditions Gallmeister, et puis le blog de Keisha, celui de Jérôme. Et je suis tombée dans le tonneau. Pour de bon. Ces nouvelles, c'est juste de petits bijoux, en plus si tu aimes le format court !

Écrit par : Athalie | 15/09/2014

J'avais aussi adoré !

Écrit par : Héllène | 15/09/2014

Juste parfaites ! j'ai eu du mal à faire une note dessus, du coup ! Et j'attends donc la réédition des oeuvres complètes de cette auteure (ben oui, c'est la promesse de la dédicace)

Écrit par : Athalie | 15/09/2014

j'apprécie peu les nouvelles mais je vais le noter pour ton enthousiasme

Écrit par : Dominique | 15/09/2014

Je n'apprécie guère les nouvelles, je me méfie comme de la peste de ce qu'on nomme le "nature writing", c'est dire que ce recueil partait de loin, de loin, de très loin pour me plaire ... Je lui tournais autour quand même à cause des éditions. Si tu le lis, j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi et aux autres commentateurs ici présents.

Écrit par : Athalie | 15/09/2014

On est d'accord,un petit chef d'oeuvre ! Et je me réjouis de te voir apprécier des nouvelles, c'est quand même bien plus compliqué à écrire qu'un affreux pavé plein de longueurs inutiles ;)

Écrit par : jerome | 15/09/2014

Un affreux pavé plein de longueurs inutiles ? Dans mes notes récentes ? Je ne vois pas, j'ai déjà oublié ... Pas "La religion" en tout cas ... J'ai les nouvelles de Boyden en relecture prévue ( si je retrouve mon exemplaire d'ici là, j'ai dû le prêter mais à qui ?), une lecture commune te tenterait ?

Écrit par : Athalie | 15/09/2014

Ha.......... oui, des nouvelles absolument parfaites!
(et j'ai raté O Galleister à Vincennes, snif)
Oui, lis Little big man!

Écrit par : keisha | 15/09/2014

La perfection faite nouvelles ... J'ai découvert que "Little big man" était un livre, aussi, chez toi ce matin. Je fais donc ici allusion au film, uniquement. j'ai noté, le roman, tu penses bien !
J'aurais bien aimé être à Vincennes, mais des raisons bassement matérielles se sont mises entre moi et mes projets. J'espère que tu y as fait plein de découvertes que tu nous raconteras. Pour O., c'est lui qui devrait être déçu ... Tu avais ton tee-shirt totem ?

Écrit par : Athalie | 15/09/2014

Décidément, cette maison d'édition propose des pépites ! Les nouvelles, c'est pas mal pour les lectures décousues ou pour les soirées où on tombe de sommeil ;-)

Écrit par : Margotte | 16/09/2014

Une super maison d'édition ! des pépites, j'en ai trouvé plein dans le catalogue, et je pense qu'il en reste pas mal à découvrir ... Pour les lectures décousues et le manque de sommeil, fais gaffe à ce recueil là, il est piégeux (dirait Vargas)

Écrit par : Athalie | 16/09/2014

Les nouvelles de Boyden c'est le recueil "La-haut vers le nord" ? Peu importe à la limite, bien sûr que je suis partant pour une lecture commune avec toi !

Écrit par : jerome | 16/09/2014

Oui, c'est bien ce titre-là .... Et contente que tu sois partant pour une lecture commune ( relecture pour moi, mais j'en avais tellement envie ^-^). je remets la main sur mon exemplaire et on se dit dans un mois, plus ou moins ? Si Ingammnic passe par ici, je la vois bien se joindre à nous ... Vous en dites quoi ?

Écrit par : Athalie | 16/09/2014

ce n'est pas ce que je dirais mon genre de prédilection mais je dois avouer que c'était un pur plaisir de le découvrir!

Écrit par : Parcoureur J | 16/09/2014

Bonjour Parcoureur, et bienvenue en ces pages .... Fait attention avec ce genre, l'addiction est contagieuse ! Si l'envie te dit, comme dit précédemment, Keisha et Jérôme sont de bons dealers.

Écrit par : Athalie | 16/09/2014

Non, pas de T shirt... Il ne me connait pas en vrai, tu sais, et il doit avoir bien d'autres fans...

Écrit par : keisha | 17/09/2014

ça roule ! On n'a qu'à dire le vendredi 17 octobre, quitte à changer d'ici là. C'est le dernier jour d'école avant les vacances de la Toussaint, le genre de date que je retiens facilement ;)

Écrit par : jerome | 17/09/2014

Gallmeister, dealer de bonheur ! :)

Écrit par : manU | 17/09/2014

Oui, je ne sais pas comment il fait cet éditeur, mais à chaque fois (ou presque, il tombe juste). Tu as lu "Lonesome dove" ? Du concentré de western à l'état de pur bonheur !

Écrit par : Athalie | 20/09/2014

Les commentaires sont fermés.