Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2015

Le rapport de Brodeck, Manu Larcenet, d'après le roman de P. Claudel

romans graphiques,bandes dessinées,manu larcenet,philippe claudel,le rapport de brodeckLe rapport de Brodeck vu par Manu Larcenet, forcément, ma main n'a fait qu'un geste quand je l'ai vu en librairie, je l'ai saisi, puis, je l'ai feuilleté, puis, chose incongrue soulignée par fifille : "Tu le reposes ???". Ben oui. Là, tout de suite maintenant, tant de noir à la fois, je ne sais pas, je recule.

Mais comme je suis entourée de bonnes âmes, dès le lendemain : "Tiens, il vient de sortir, j'ai pensé à toi, je te le passe ...". Non seulement les âmes sont bonnes mais en plus, elle me connaissent bien. Donc, je prends, je pose (parce qu'il est lourd) et je tourne les pages. Assez vite d'ailleurs, car il y a peu de texte en fait. Et beaucoup de noir.

Il faut le dire, c'est un bel objet, un très bel objet, même, une bande dessinée d'un format inhabituel (à l'italienne, je crois) enfermé dans un carton protecteur très sobre, élégant, raffiné. Ce qui va ni avec le propos, ni avec le dessin. Mais bon, c'est un bel objet quand même.

Larcenet, peu être "Blast" ou "Retour à la terre", là c'est celui de "Blast", en noir donc, un noir très traits d'encre de chine, précis et brouillon à la fois, anguleux, d'un noir sans nuance de gris, un noir plaqué comme des traces cruelles qui clouent les personnages sur la page, les arbres aussi, les maisons, et quand c'est blanc, c'est, en général, de la neige. 

Le village, les habitants, les cochons, les renards, le camp, le marché, Brodeck, l'Anderer, son cheval, sa mule, tout y est. L'atmosphère est étouffante, un huis-clos laid, sale, crasseux, poissant. Pendent dans une vignette des lapins sans tête, dans une autre, des poules écorchées. C'est bien le roman de Claudel, celui de ces âmes noires et lâches, celui de cette oppression, celui de cette haine de l'autre, mais où le dessinateur a fait le choix d'enlever la grâce des petites lumières, Emelia, Poupchette, la respiration de la tendresse qui fait de Brodeck, l'épaisseur de l'être faillible, mais humain, du roman.

C'est beau, c'est du très bon, de l'excellent même, mais moi, il m'a manqué des pauses, des respirations, dans le tendu de l'histoire.

Et puis, sûrement que j'aime trop le roman, que je le connais trop aussi, alors, je cherchais telle scène, telle image, l'Anderer, je ne le voyais comme cela, pas sur le même plan que les autres, à la fois plus solaire et plus lunaire.

Bref, je n'ai pas lu du Larcenet, mais du Larcenet adaptant Brodeck, ce n'est pas la bonne posture pour apprécier cette oeuvre car c'est une non-lecture de Larcenet, je suis passée à côté.

 

Commentaires

Je n'ai pas encore franchi le pas parce que je suis comme toi, j'aime trop le roman et je ne vois pas bien ce qu'une telle adaptation peu apporter comme valeur ajoutée. Mais j'aime tellement Larcenet que je sais déjà que je finirai par craquer.

Écrit par : jerome | 03/06/2015

Ben voilà, c'est toute la question, la "valeur ajoutée" .... la couleur ajoutée, c'est le noir, tu l'auras compris ... A bientôt ton avis alors ?

Écrit par : Athalie | 06/06/2015

Il fait des choses magnifiques Larcenet... Et Claudel est un de mes écrivains favoris. Le mélange des deux m'attire et me fait peur à vrai dire...

Écrit par : Une Comète | 03/06/2015

Je ne sais pas si il s'agit d'un mélange ... C'est une vision de ... Enfin, je crois, parce que, comme je le dis en fin de billet, je suis passée à côté de Larcenet en cherchant trop Claudel ....

Écrit par : Athalie | 06/06/2015

Il me tente beaucoup, beaucoup, beaucoup celui-là !
Je n'ai pas encore lu le roman. Du coup, je me demande si je devrais plutôt lire la BD avant...

Écrit par : manU | 03/06/2015

Dans ce sens là, peut-être que Larcenet passerait avant Claudel. Il s'agit d'un premier tome, j'ai oublié de le dire : de ce fait peut-être un peu frustrant quand on ne connait pas la suite ?

Écrit par : Athalie | 06/06/2015

J'ai adoré le roman de Philippe Claudel et vous me signalez cette bd : un grand merci.
Bonne journée.

Écrit par : Bonheur du Jour | 04/06/2015

Le roman de Claudel trône parmi mes préférés de la littérature française récente. Du grand, du lourd, du beau.

Écrit par : Athalie | 06/06/2015

J'aurais je pense une lecture très différente de la tienne n'ayant pas lu le roman... Et pourtant, j'adore Claudel... Et comme je voue un culte à Larcenet... ;-)

Écrit par : Noukette | 17/06/2015

Je n'ai pas encore vu de notes sur cette adaptation de lecteur n'ayant pas lu le roman. J'aimerai bien voir comment elle passe ... Peut-être que tu vas nous préparer cela ?

Écrit par : Athalie | 18/06/2015

Les commentaires sont fermés.