Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2015

Ouest, François Vallejo

ouest,françois vallejo,romans,romans historiques,romans fraçaisC'est le roman de deux hommes dont l'un sait où sa casquette est rangée et l'autre cherche les rênes de la calèche. Dans un monde immobile et rural, renfermé dans les bois et les petites routes qui mènent aux marais, de règles et de tradition de soumissions et d'ordres, que se passe-t-il si le maître ne veut plus jouer le jeu ancestral ? En fait, ne sait plus trop quel jeu jouer, sinon celui de sa folie, ce qui fait pas mal déraper l'autre du coup. Ces deux hommes vont se laisser conduire dans un étrange rapport de chat et de souris ....

Lambert, sa femme, Eugénie, sa fille, Magdeleine, sont les domestiques du nouveau baron de l'Aubépine de la Perrières, comme ils ont été les domestiques de son père. L'ancien maître est mort, qui ne tenait guère son fils en haute estime. D'ailleurs, le jeune maître, sur le domaine, on le connaît peu, il est parti à Paris, a connu un mariage dont on disait des choses. De la mort du père, on dit aussi des choses. Mais, ce qui est certain, est que le nouveau ne ressemble pas à l'ancien. Selon Lambert ( car toute l'histoire nous est racontée par lui), le vieux était respectable, lui, il s’intéressait à la meute des chiens, visitait les fermes, commandait, rudoyait, se cabrait devant toute nouveauté politique. Et voilà que le nouveau, ce qui l’intéresse chez Lambert, est que son père ait été un tueur de chouans, un ennemi de sa propre classe. Lambert, ça le dépasse qu'on lui parle de sa liberté et l'incite à la révolte. Napoléon, la Révolution, la chute de Charles X, Lambert s'en moque comme de son premier lapin de garenne braconné. Mais le maître, lui, il a sa caboche de maître toute chamboulée et il se met à mijoter des projets d'égalité sporadiques, intempestifs et radicaux,où semblent couler un autre sang que le sien.

Et, puis, il y a autre chose, la nuit, dans le château, semble planer une atmosphère de roman noir gothique, des femmes arrivent, des femmes repartent, pas vraiment dans le même état ... Eugénie ne sait plus très bien où ne pas faire le ménage et où ne pas regarder ....

Plus que l'histoire d'un maître qui rêverait d'être esclave, et d'un esclave qui voudrait rester à sa place, ce qui est fort dans ce roman est le pari de ne pas en faire du social. Le récit est à la fois dense et classique, et rythmé comme un menuet à contre temps, car c'est Lambert qui monologue, soliloque, cherche à comprendre avec ses mots à lui , les événements qu'il voit bien partir à l'envers, et qu'il tente de remettre à l'endroit, mais son endroit à lui, ce qui fait que, finalement, tout va de travers, comme il se doit pour un roman qui va hors des chemins battus.

C'est chez Ingannnic que j'ai pioché cette très bonne idée de lecture.

Commentaires

Mon blog me dit que j'ai lu ce livre. Mon cerveau l' oublié, et c'est à peine s'il consent à s'en souvenir en te lisant...

Écrit par : Sandrine | 24/07/2015

Je confirme, tu l'as lu ... en 2010, et tu n'avais pas tellement aimé que le mystère du personnage du maître et de ses motivations ne soit pas résolu ! Mais tu avais avais aimé le style (je te fais un résumé de ta note ^-^)
Faut dire, que comme d'hab, mon résumé n'en est pas vraiment un, normal que tu ne t'y retrouves pas !

Écrit par : Athalie | 24/07/2015

Je l'ai lu, j'en suis certaine, mais aucun souvenir du contenu..;

Écrit par : keisha | 24/07/2015

Décidément, va falloir que je travaille mes résumés, moi ! ( et je t'avais dis ta PAL = 0 ... )

Écrit par : Athalie | 24/07/2015

en 2007...

Écrit par : keisha | 24/07/2015

Je viens d'éplucher ton blog, je n'ai pas retrouvé ta note sur "Ouest", mais j'en ai profité pour noter "les sœurs Brenlan" ... Tu pourrais arrêter de publier SVP !!!! (même à rebours !)

Écrit par : Athalie | 24/07/2015

Mais mon blog est né en 2008! (avant je tenais juste une liste des lectures, c'est pour ça que j'ai retrouvé l'année)
Actuellement la liste c'est mon blog, ce qui est incomplet puisque je ne fais pas de billets sur toutes mes lectures (surtout pas mal de BD passent à l'as)
Excuse moi pour tes recherches... (et ta LAL!) ^_^

Écrit par : keisha | 25/07/2015

Je ne connaissais pas la date de naissance de ton blog ! 2008 ! Je crois que je balbutiais encore ! ( à regarder dans mes archives, en fait nous sommes arrivées la même année) mais moi, je crois que j'ai dû tricher pour rapatrier des notes d'un truc encore plus balbutiant sur over blog !
Bref, mon blog aussi, c'est la suite de mes cahiers de lecture où je notais la date de lecture, plus quelques mots sur le livre, pour m'en souvenir, quand on me demandais quel titre je pouvais prêté. Du coup, j'ai perdu plein de bouquins de bouquins comme cela (dont les Benaquista en série noire, édition originale, j'enrage !). Ceci dit, j'ai quand même gardé mes carnets. Au cas où. Nous sommes des grandes malades ... Mais d'une maladie qui ne fait du tort à personne, même pas à nous.

Écrit par : Athalie | 25/07/2015

J'en ai entendu que du bien mais je n'arrive pas à être tentée....je ne sais pas ce qui bloque

Écrit par : sous les galets | 25/07/2015

J'en entendais aussi beaucoup de bien, mais je ne passais pas le pas, comme pour Modiano, en fait ! (oui, je suis lourde sur le cas !). Il m'a fallu l'avis d'Ingannmic, ce qui m'a suffit pour au moins tenter ( et aussi les remarques de quelques copines, du genre "Comment ça, tu n'as pas lu "Ouest" ?" ) J'ai horreur des regards torves de mes copines ...

Écrit par : Athalie | 25/07/2015

Ah, je suis contente qu'il t'ait plu !!
J'adore ta note, personnellement... il faut dire que ma lecture de ce titre est assez récente pour que je m'en souvienne bien et que du coup, je comprenne tout ce que tu écris !!

Écrit par : ingannmic | 25/07/2015

Oui, il m'a beaucoup plu, j'y ai même trouvé un petit côté Atwood ... Tu vois qui je veux dire ... Merci pour ton compliment, je suis bien consciente que je suis nulle en résumé, mais je tente de m'améliorer, à chaque fois, je me dis "Fais un effort pour être claire." Sauf quand il s'agit d'une lecture commune avec toi, parce que je sais que tu feras mieux que moi ! Et encore merci du conseil pour cet auteur, dont je vais poursuivre la découverte. A bientôt !

Écrit par : Athalie | 25/07/2015

Mais comment peut on lire ce livre et l' oublier ??
C'est un grand opus de Vallejo, qui est quand même un sacré styliste, quelqu'un parmi les français qui a vraiment un ton à lui, et écrit des bouquins très différents les uns des autres .
Ici il y a une ambiance sombre de folie , et la reconstitution des rapports de classe dans une campagne obscure et une période qui ne l' est pas moins , j'avais vraiment adoré !!
Ne cherche pas un billet, Athalie, je l'ai lu à la sortie il y a.'.six huit ans ?
Et perso, je kiffe tes billets où tu ne spoile pas l'histoire :-))

Écrit par : Mior | 28/07/2015

Ben, moi, je ne l'ai pas oublié ... Et je ne pense pas effectivement qu'il passe dans la catégorie, des vite lus, vite passés de mode. Il y a une vraie recherche, une prise de risque dans ce relation de classe à contre courant. Et aussi le choix de pas résoudre le mystère. J'ai noté "Les soeurs Brelan" chez Keisha, mais peut-être conseillerais-tu un autre titre ? Bref, un auteur que j'ai bien l'intention de continuer à découvrir, tu l'auras compris !

Écrit par : Athalie | 02/08/2015

Comment ça "le regard torve" des copines ? Condescendant à la rigueur...

Écrit par : Anne M. | 31/07/2015

EUHHHHHHHH .... Que dire ? Merci de ton passage, copine au regard condescendant ? ^-^

Écrit par : Athalie | 02/08/2015

Bonjour Athalie, j'ai essayé de lire ce roman quand il a paru, je l'ai abandonné assez vite, je n'ai pas "accroché" du tout. Il m'est tombé des mains. Bonne fin d'après-midi.

Écrit par : dasola | 02/08/2015

Bonjour dasola,
Je tournais autour de ce roman depuis bien longtemps, son écriture est particulière, et il est donc assez logique qu'il puisse faire flop. Il suffit qu'il passe au mauvais moment ....

Écrit par : Athalie | 02/08/2015

Les commentaires sont fermés.