Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2015

Le livre des Baltimore , Joël Dicker. Episode 1 : amour, gloire, etc

le livre des baltimore,joël dicker,romans,romans français

Quand mon homme m'a offert ce titre, j'ai dit: "Tiens, c'est une bonne idée !" Et franchement, je le pensais. Une bonne idée dans le sens, où, jamais, de ma propre initiative, je n'aurais acheté ce second titre de Joël Dicker, même si j'avais adoré me faire promener par la vérité sur l'affaire que l'on sait .... (je sais, vous pouvez me jeter des boules de Noël ...) mais ce n'est pas une raison pour insister , quand même ...

Après lecture, je n'ai pas changé d'avis. Jamais je n'aurais acheté ce titre. D'ailleurs, à vrai dire, je ne sais même pas trop ce que j'ai lu ; une parodie de roman à l'eau de rose ? Un roman des origines familiales qui aurait mal tourné à la sauce fraternité qui se termine en eau de boudin ? parce que n'est quand même pas vraiment possible que l'auteur se prenne vraiment au sérieux (si ? Alors, Ok, balancez les boules de Noël ...)

 Côté eau de rose, on est dans le sirupeux people. On entend même les violons de "Amour, gloire et beauté" (je suis certaine qu'il y en a, j'ai vu un extrait du feuilleton dans "Asphalte" ...). Le bel et jeune et riche écrivain à succès, Marcus Goldman (plus ou moins le même que celui de l'Affaire, sauf qu'il a changé de mère, ce qui est un tort, la première était beaucoup plus drôle que celle qu'il a maintenant), retrouve par le hasard d'un achat d'une villa en Floride, et d'un chien fugueur et tenace (genre Lassie chien fidèle qui se serait mélangé les pinceaux entre Belle et Sébastien, l'andouille. En plus, il s’appelle Luke, du coup, j'ai pensé à Rantanplan, c'est vous dire le bazar ...), retrouve donc, son amour de jeunesse, Alexandra (on ne pouffe pas, dans Walt Disney, c'est presque pareil, sauf qu'il y a une grenouille en plus !). Il l'avait plaquée à cause du Drame (celui avec un D, dont je parlerai dans le deuxième épisode de ma note), et que depuis, elle est devenue l'idôle de la chanson américaine. Entre souvenirs torrides, regrets et rancœurs, silences éloquents, floutés glamour et flash-back, ces deux tourtereaux sauront-ils se retrouver et s'apaiser ?

Fin du premier épisode. ça vous apprendra à rigoler des amours enfantines ....

Commentaires

Pas envie de lire ce roman, mais ton compte rendu, si! Va y ma belle!

Écrit par : keisha | 03/12/2015

Je me laisse aller à ma pente naturelle pour le mauvais goût ^-^!!!! Quant à donner envie de lire ce roman, ben non, faudra pas compter sur moi ...

Écrit par : Athalie | 03/12/2015

Punaise, suis paumée : Alexandra, c'est le nom du chien ? Tu le fais exprès là, hein, tu veux nous dégoutter de la littérature suisse ? Moi ça me donne envie tu sais, je me fendrais la poire en lisant et j'écrirais un billet bien méchant l'air de rien, ça détend parfois :-D

Écrit par : Sandrine | 04/12/2015

De la littérature suisse ??? Mince j'étais passé à côté des vaches Milka !!! Mais je vais en rajouter dans la deuxième partie du coup ! (mais comment ?). Et je ne suis même pas méchante en plus, je l'ai terminé, ce bouquin ...
Et Alexandra, je ne veux pas dire, mais tu aurais dû repérer, c'est un nom de PRINCESSE ^-^ !

Écrit par : Athalie | 04/12/2015

le premier ne m'avait pas vraiment convaincue même si j'ai éprouvé un certain attrait à l'écouter en livre audio (je ne l'avais pas lu papier)
Celui je l'ai entamé et refermé car non vraiment c'est trop n'importe quoi quant à la construction de l'intrigue

Écrit par : Dominique | 04/12/2015

Mais celui-ci aussi, il a un certain attrait, sauf que je me demande si c'est au premier au second degré qu'il faut le prendre ? Bon, ceci, je ne vais en faire la pub non plus ... Quant à la construction de l'intrigue, je me demande si je ne vais en faire un feuilleton ...

Écrit par : Athalie | 04/12/2015

bon alors je vais rester au premier qui avec tous ces défauts m'avait quand même bien plu

Écrit par : luocine | 04/12/2015

Oui, reste z'en au premier ! franchement, les défauts qui passaient, là, tu te demandes si l'auteur s'est relu ! (le pire, c'est que je pense que oui ...)

Écrit par : Athalie | 04/12/2015

Limite, j'attends avec impatience le second épisode :)

Écrit par : jerome | 04/12/2015

Comment cela "limite" ? j'espère bien que tu l'attends ! Il faut juste que je l'écrive ^-^ Lirais-tu ce titre ? Pas de quoi alimenter les mardi c'est permis, en plu. C'est complètement soft et juste mièvre, genre tu sors les violons et tu pleures.

Écrit par : Athalie | 04/12/2015

je pense que Joël Dicker a du potentiel mais fournit le strict minimum. Déjà je le considérais comme un imposteur sur La vérité... (non, je ne te lancerai pas de boules de Noël, j'en ai trop besoin pour mon sapin !). Donc je ne lirai pas Les Baltimore et une quelconque œuvre de lui, tant qu'il continuera à se moquer de nous.

Écrit par : Philisine Cave | 06/12/2015

Il est vrai qu'il y a comme un côté foutage de gueule, mais cela m'a plutôt fait rire pour l'Affaire, là moins ... Quant aux boules de Noël, la semaine prochaine, elles seront en soldes, c'est le côté positif de mes remarques ce soir !

Écrit par : Athalie | 07/12/2015

Joel Dicker plus jamais ...

Écrit par : Une Comète | 13/12/2015

Ne dis pas cela ... Si cela se trouve, il en sortira un vraiment bon un jour ... Et sans dialogues !

Écrit par : Athalie | 14/12/2015

Les commentaires sont fermés.