Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2016

Inishowen, Joseph O'Connor

Malin_head4.JPGRarement je me suis autant dit que la construction d'un roman était aussi intelligente que parfaitement au service du récit et des personnages. Ellen, Amery et Martin est un trio à géométrie variable qui se clive en deux moins un dès le début du roman.

Ellen et Amery sont mariés depuis longtemps, ils vivent à New-York, ont deux enfants, une fille et un garçon et des revenus confortables assurés par l'exercice de la chirurgie esthétique par monsieur. Amery aime Ellen, du moins, il aime sa femme, ce qui n'est pas complétement la même chose. De ce côté là de l'Atlantique, on est à quelques jours de Noël et Ellen disparait, laissant sa famille dans la patouille et Amery dans le doute. Ce n'est pas la première fois que sa femme part sans prévenir, pour un temps et un lieu indéterminé, mais là, il trouve qu'elle exagère. Avec Noël, ses enfants et sa maitresse actuelle sur le feu, il est débordé ...

Ellen est d'origine irlandaise, elle nourrit pour ce pays une passion romantique. Une histoire de racines à retrouver ... Martin est un flic à la dérive qui a laissé sa famille et son amour se noyer dans un drame personnel et une culpabilité à toute épreuve. De côté là de l'Atlantique, c'est aussi Noël, et devant la gare de Dublin, une femme élégante tombe sans connaissance sur le trottoir. Martin n'a pas le temps d'arrêter sa chute car ses deux bras étaient occupés à tabasser un membre trop arrogant de la pègre locale. Une rencontre loupée, une femme sans papier et inconnue, une semaine de vacances vide à occuper, deux passés qui se télescopent et deux présents qui s'entrelacent. Et pourtant, ce n'est pas vraiment un roman d'amour. Une quête de soi et pourtant, ce n'est pas un roman psychologique. On passe de chaque côté de l'Atlantique, entre la fausse bonne conscience du mari qui croit connaitre sa femme et celui qui en découvre une autre, et celle qui se cherche et se découvre. Et pourtant, ce n'est pas un roman à énigme.

Sur la route qui mène les deux personnages à Inishowen, Martin n'est pas poursuivi que par son passé mais aussi par un mystérieux jeune homme blond, dont on ne sait si il est réalité ou fantasme, et pourtant ce n'est pas un roman fantastique. La route est sinueuse, elle croise nombre de réalités sociales et politiques de cette Irlande qui commence sa route vers la fin de la lutte armée. Irlande, religion et répressions omniprésentes, l'impossible rêve idéaliste d'Ellen se heurte au pragmatisme de Martin, l'irlandais, celui qui y vit, pas celui qui y croit. Et pourtant, ce n'est pas un roman politique, ni social.

Le dramatique est partout, à l'intérieur des personnages et de leur passé (sauf pour Amery, parce que lui est justement une coquille vide, alors que les deux autres sont en trop plein). Les sentiments y sont tordus en forme de point d'interrogation, puis de suspension. Et pourtant, c'est un livre drôle.

Roman atypique, éclectique, réjouissant et triste à pleurer, et Martin et Ellen, j'aurais bien aimé qu'ils ne disparaissent pas des pages que j'ai tournées.

 

 

Commentaires

Ah, j'aurais dû choisir celui-là ! J'ai emporté en vacances son dernier roman, mais je ne l'ai pas terminé... ça n'était pas le bon moment, je n'étais pas en phase pour lire un roman sur la musique rock GB, que j'aime pourtant... je retenterai l'aventure O'Connor avec un autre titre.

Écrit par : Sandrine | 26/08/2016

Ses romans sont tous très différents, ce qui fait que je crains toujours un peu de ne pas accrocher quand j'en commence un. Mais quand j'y arrive, franchement,c'est toujours un truc balèze qui s'ouvre, rien de vraiment comparable, aucune route tracée ... Ce qui fait que je comprends que tu aies laissé tomber, pour le moment !

Écrit par : Athalie | 26/08/2016

PS : ça serait bien si tu mettais des boutons de partage sur ton blog !

Écrit par : Sandrine | 26/08/2016

Euh, c'est quoi, des boutons de partage ??? Facebook et twitter, je n'y suis pas inscrite, c'est ça qu'il faudrait que je fasse ? Tu crois que c'est bien ?

Écrit par : Athalie | 26/08/2016

Ah, mince, nous aurions pu programmer une lc, il est sur mes étagères depuis un moment... quant à Facebook, je m'y suis personnellement juste inscrite pour participer au groupe Lire le monde, créé par Sandrine, ce qui permets de partager des LC d'auteurs du monde entier, et d'en découvrir que je n'aurais sans cela jamais lu.. hormis ceux du groupe, je n'y ai aucun ami, ni aucune activité. Ce serait sympa que tu nous rejoignes..

Écrit par : Ingannmic | 28/08/2016

Punaise! T'as le don d'intriguer, toi. Je suis plus que tentée par ce roman (mon premier O'Connor) difficile à catégoriser, sinon qu'il est atypique! J'aime!

Écrit par : Marie-Claude | 26/08/2016

Je ne suis pas certaine que ce soit un don voulu, c'est juste que ce bouquin est génial mais inracontable donc, je suis partir sur mon ressenti, très perso. mais si tu n'as jamais lu O,Connor, franchement, je te le conseille, il a quelque chose de cette littérature américaine border line que tu affectionnes.

Écrit par : Athalie | 26/08/2016

Il n'en fallait pas plus pour me convaincre!

Écrit par : Marie-Claude | 27/08/2016

Purée comme tu donnes envie ! Je ne connais pas cet auteur
(suis un peu refroidie après quelques auteurs irlandais que j'ai trouvé un peu "surcotés"...)

Écrit par : Mior | 28/08/2016

Ce n'est pas le cas de cet auteur, je trouve, qui prend ses sujets en Irlande, c'est vrai, mais sous des angles très variés. Ici, c'est une histoire qui puise ses racines dans le passé et ses interdits avec le personnage d'Ellen, mais qui décape aussi au passage l'idée romantique qu'elle se fait de la lutte anti anglaise. Un roman passionnant aussi, pour des raisons autres qu'irlandaises !

Écrit par : Athalie | 30/08/2016

Purée comme tu donnes envie ! Je ne connais pas cet auteur
(suis un peu refroidie après quelques auteurs irlandais que j'ai trouvé un peu "surcotés"...)

Écrit par : Mior | 28/08/2016

Oh, j'avais adoré Inishowen, mon roman chouchou de l'auteur... mais je comprends parfaitement Sandrine qui n'a pas terminé "Ici ou maintenant". C'est un auteur un peu inégal à mon humble avis !

Écrit par : Kathel | 29/08/2016

Je sais pas si il est inégal ou si, comme à chaque roman, on dirait qu'il cherche une nouvelle forme, s'attaque à un nouveau genre, on est toujours un peu déstabilisé et on peut prendre le fil, ou bien caler dès le départ .... Ce fut le cas pour moi avec "redemption falls" !

Écrit par : Athalie | 30/08/2016

J ai bien envie de le lire j ai passé 3 semaines en Irlande et j ai envie d y rester un peu en lecture

Écrit par : miriam | 29/08/2016

Tous les romans, enfin, tous ceux que j'ai lus de cet auteur, c'est-à-dire tous sauf "Redemption falls"; "les âmes égarées" et le tout dernier publié sur lequel Sandrine a calé, parlent de l'Irlande, alors tu peux puiser tranquillement, certains sont inspirés du passé de ce pays, d'autres de son histoire plus politique. Dans celui-ci, c'est un peu mélangé, justement.

Écrit par : Athalie | 30/08/2016

Auteur inconnu au bataillon que je vais m'empresser de découvrir avec ce titre (dispo à la médiathèque en plus).

Écrit par : Jerome | 29/08/2016

Je te souhaite une bonne découverte de cette oeuvre "A l'irlandaise" (autre titre que j'avais particulièrement apprécié de ce même auteur, avec le tout premier que j'avais lu "L'étoile des mers". Mais ce sont des lectures d'avant blog !)

Écrit par : Athalie | 30/08/2016

Les commentaires sont fermés.