Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2012

Ben oui, c'est tout changé ....

le hour (155).JPG

13/02/2012

Une bouffe de A

barbie-foot.jpgUne bouffe de A, c'est une longue préparation. D'abord, il faut caler entre deux bouffes de filles. Dans une bouffe de filles, y'a que des filles, mais pas forcément des A, ce peut être de futures A, des A épisodiques, des A non A, mais geek, ou pas. Dans une bouffe de A, normalement, il n'y a que des A. Pas toutes , la A. lozérienne étant généralement excusée. D'autres peuvent être absentes pour cause qu'elles n'ont pas été prévenues par la A qui devait le faire. D'autres cas pourrait surgir, on ne sait pas, on a réussi qu'à en faire qu'une pour l'instant ... On tente la deuxième, là.

Ensuite, il faut que les A qui ont les mails des autres que les autres n'ont pas, les communiquent. Ce qui n'est pas une mince affaire, comme quoi toutes les A. ne sont pas des geek, y'en a même qui ont du boulot. Il faut aussi que les A regardent leur mail, voire y répondent. Le téléphone existe encore, soit, mais une A au téléphone, c'est plus long à raccrocher, ça peut même se mettre à parler bouquins et alors, là, évidemment, on peut se dire "mais à quoi peut servir une bouffe de A, si elles parlent bouquins avant ?" , ben à se répéter en fait. Ou à parler d'autres choses.

Après, il faut regrouper les réponses selon les dates possibles : les A sont souvent occupées à faire autre chose qu'à lire tranquillement : il y en a même une qui fait du sport, elle dit que ça lui fait du bien ... Une autre qui habite loin et qui rêve toujours de son week-end dans le Cotentin sous la couette, mais on n'est pas encore prêtes à décentraliser, déjà qu'on a du mal à regrouper, une autre qui a sans arrêt des bouffes de filles, et une autre qui serait capable d'oublier de venir ou de se tromper de resto, sans compter celles qui se remettent à des études TRES prenantes, ou qui ont repris le travail après des études TRES prenantes, ce qui fait que ...

Rappel avant les inscriptions : pour être une A., il faut être aller au moins une fois à Etonnants voyageurs (ou connaître une A qui y est allé plusieurs fois). Possibilité de rattrapage : avoir pris l'apéro au moins une fois sur la terrasse de l'"Univers" avec une A qui y était.... En cas d'inscriptions en trop grand nombre, savoir répondre à la question suivante : pourquoi ne verra-t-on jamais Benaquista à Saint Malo ?

Athalie

 

 

 

03/02/2012

Les vacances arrivent, c'est chouette !

img096.jpgEt avec elles, tous les projets de ce que nous ferons pas, mais voudrions faire :

Le ménage complet de toute la maison, définitivement,

Un voyage en Egypte sans attentat, ni match de foot, ni révolution, parce que les lectrices sont profondement pour, mais que ça ralentit le rythme de lecture.

 Un week-end sous un édredon dans le fin fond du Cotentin,

Devenir championne de la vraie vie,

Faire un boeuf bourguigon, ou une blanquette de veau, voire des oeufs à la coque,

Se poser les fesses et regarder les nuages passer,

Passer une journée devant un écran géant, en pyjama Princesse Tam Tam à manger des fraises Tagada en se matant l'intégrale de Bruce Willis, de Sissi l'Impératrice, de ce que l'on veut, mais seules et avachies .... surtout avachies. On peut tolérer la présence de son homme à soi, à condition qu'il devienne muet et/ou béat d'admiration devant notre pyjama ou/et notre capacité à avaler du chocolat Côte d'or sans mettre des miettes partout.

Comme ceci ne sera pas, voici mon nouvel achalandage, vous me commenterez si vous en avez déjà lus, histoire que je passe mon chemin :

Toute passion abolie Vita Sackville-West : celui-là, trop tard pour m'annoncer qu'il est nul, je l'ai commencé, et il n'est pas gros. J'aime bien les livres pas gros, en ce moment.

Le coeur glacé Almuneda Grandes : celui-là pas sûr pour ce coup-ci, très gros.

Le garçon dans la lune Kate O'Riordan : jouable, moyen gros.

Meurtres en bleu marine C.J Box : moyen gros, mais très jouable, offert par une amatrice très fiable du genre sanguinolent et tout plein de noirceurs de l'âme humaine. Je m'en retrousse les babines d'avance.

Le gardien du phare  : C. Hermany-Vieille : à s'avaler en guise de cure-dent.

Brothers  Yu Hua : énorme ! pas jouable. Juste très envie de le lire. Mais là, pour arriver au bout, d'ici la fin des vacances, il me faudrait une croisière en transalantique jusqu'en Egypte mais trainée par des ânes italiens,  ou sardois. L'âne normand étant moins disponible. Sans parler de la chèvre lozérienne.

Le temps de la colère T. O'Dell

La souris bleue K. Atchinson

Prodieuses créatures Tracy Chevalier

Les trois derniers sont un peu honteux, penauds, sans histoires, juste des moyens gros, bien sympathiques qui attendront leur tour, peut-être pris par d'autres, des plus neufs, des plus ou moins ventrus, des qui ressemblent à une cerise sur l'imaginaire.

Athalie

 

 

29/12/2011

Pas pu m'en empêcher .... (2)


Aqua - Barbie Girl - Music Videos par asrinet2

24/12/2011

Pas pu m'en empêcher ....


Petit papa noêl par christianclio

Que les hottes soient pleines et que les bouchons sautent ....

Athalie

16/12/2011

A offrir aux A. pour Noël

imagesCAWZBVQA.jpgUne fragola, pour faire comme en Lozère, à la mode espagnole, et puis une fragola, c'est plus Geek qu'une serpillière.

Une sacoche pour portable, la même que celle des autres, mais avec des couleurs différentes. Toujours pour celles qui ont des portables, sinon, ça va tomber à plat.

Une dédicace de Carole Martinez : " Les A. je vous aime, et le blog des A. est le meilleur des blogs de A. !"

Des polochons, des couettes, des bouillottes, tout ce qui peut permettre d'améliorer le confort de lecture lors d'un week-end venteux au bord de falaises contentines, en écoutant d'une oreille les bourrasques se frotter aux vitres.

Un chat, mais un qui aime se mettre sur vos pieds quand vous êtes en train de lire entre les polochons, pas celui qui miaule sans arrêt pour que vous remplissiez sa gamelle, et donc qui se fiche complètement de votre confort de lecture.

Un pyjama "Princesse Tam-Tam", parce qu'il n'y a que dans ceux-là que l'on peut vraiment bien lire. Les autres peluchent et laissent des marques sur les pages.

Des cactus. Pour celles qui n'ont pas de jardin avec de la terre argileuse et des haies qui ne poussent pas.

Une carte bleue en sucre d'orge : croquante et fondante.

Un  Ipad, avec une housse pour Ipad, assortie avec la sacoche pour l'ordi portable, mais en légèrement décalé, genre "Oui, ça va ensemble, mais juste par hasard ...." Comprendre "J'ai mis trois heures pour créer mon effet super stylé, vingt magasins, quarante sites internet, j'suis crevée, mais c'est pas mal. " Par contre éviter la sacoche pour fragola, faut trop l'essorer avant, et ça les A. n'ont pas le temps.

A compléter ...

Athalie

En hommage à l'autre meilleure d'entre nous ... mais pas pour les mêmes raisons

Bon anniversaire A.O. !

 

kit_outils_rose_375_n_m.jpgAthalie

15/12/2011

Elles causent, elles causent ...

Un magazine que l'on pourrait dire "fait pour nous"38_accueil_slideshow.jpg, signalé par une A. collègue qui va peut-être rejoindre nos notes (je pense que elle, elle sait comment faire pour les commentaires ...)

http://www.causette.fr/

Ce n'est que le site, pour donner une idée, l'intégrale papier est en vente dans les kiosques. A Acheter ... et A lire. En plus, il y a un article sur Carole Martinez dans le dernier numéro....

Athalie

12/12/2011

A ne pas offrir aux A pour Noël (1)

decoration-sapin-noel-sapin-noel-noel-ecorce-726613.jpgUn roman : trop risqué, y'en a même qui ne disent pas ce qu'elles ont déjà lu sur le blog., et d'autres qui font des réserves sans le dire.

Un roman Japonais, il y a une A. qui est restée coincée dedans et une autre qui préfère encore manger des sushis jusqu'au prochainTsunami que de recommencer l'expérience.

Un manuel d'utilisation d'internet pour les nuls : y'a l'homme d'une A. qui les écrit, c'est à peu près la seule qui y comprenne quelque chose, sauf la A. qui a appris à mettre des commentaires, cette année. L'année prochaine, elle attaque les notes ( mais ça ce sera pour "les bonnes résolutions des A.")

Un kit de survie sous la neige dans une maison en bois : la seule A. concernée s'en sort déjà très bien sans.

Un sac d'ordinateur portable de Geek : elles vont avoir toutes le même dans peu de temps, sauf celles qui n'ont pas d'ordinateur portable. Evidemment.

Un gâteau d'anniversaire avec des bougies dessus. Enfin, le vrai nombre de bougies.

Des bouteilles de bons vins ; elles vont les boire sans vraiment trop le savoir. ( ce qui peine A. oenologue et A.M.L. qui en dégote du pas mauvais). C'est comme le thé, mais pas japonais, surtout ...

Des cartes de fidélité dans les supermarchés du livre, trop de cartes tue les fidélités éphémères.

Des chats : y'a celles qui en ont déjà et celles qui n'en veulent pas. En général, une A. sait ce qu'elle veut. Enfin presque.

Un truc noir de chez IKKS, un truc noir en général, sauf un parapluie. La A. lozérienne doit être la seule à porter des trucs haut en couleur, mais c'est normal, y a personne en Lozère et le IKKS lozérien, c'est pas bon pour les chèvres, ça fait tourner le lait. Donc, éviter d'offrir des chèvres aussi. Même à la A. lozérienne, elle a déjà sa dose.

Une cocotte minute, une centrale vapeur, ou toute autre chose rappelant à la A. que la basse réalité des choses existe.

Un homme qui bosse sans arrêt ou qui achète des maisons pour être sûr d'écouler son stock de poignées de porte acheté en promo à Leroy Merlin, justement parce que c'était en promo. On a déjà. (sans compter qu'il faut après acheter les portes)

Un homme qui conte (déjà pris), plutôt un qui ne compte pas trop. Même si la A. peut être raisonnable, en cas d'urgence, ou de manque de temps.

Un abonnement dans une salle de sport, ou alors très light, mais alors très light, ce qui fait que ...

A compléter

Athalie

 

 

 

 

 

 

 

11/12/2011

En hommage à la meilleure d'entre nous ...

Qui va m'en vouloir à mort .... vu qu'elle n'est même pas blonde ...

dyn002_original_469_300_jpeg_2579114_3134e554f5eff16b465b624455e3cf83.jpg

10/12/2011

Juste pour faire patienter A.O.

Je n'ai pas trouvé plus longue ni plus compliquée, mais on peut lancer une série ...

Athalie

09/12/2011

Promis, après, j'arrête ...

A regarder avec admiration, respect et componction ...

C'est dommage, c'est déjà fini !!! Promis, je vous en proposerai d'autres.

Athalie

Juste un cri de rage impuissante !!!

2918362836.jpgMontaigne me fait chier ! juste pour ceux ou celles qui aurait l'idée saugrenue et antijubilatoire, surtout par temps de pluie et de cadeaux de Noël, d'aller mettre le nez dans ces pages d'Essais que l'on veut nous faire croire pleine de sagesse : sagesse de classe d'un nanti de mes deux à cause duquel les "bons sauvages" sont devenus un objet littéraire que l'on étudie du haut de  notre humanisme à la noix, genre on évacue les massacres commis historiques cause que deux trois péquins guindés et pas érotique pour un sous (Montaigne tout nu ? se faisant La Boètie ? même pas drôle, raplaplats de la liquette et du bonnet de nuit) ont dit que les sauvages, en fait, ben ils étaient gentils.

Moi je dis, relisons plutôt les délires cosmiques imbuvables de Cyrano de Bergerac, inconnus des programmes scolaires, trop râpeux pour être vrais, trop baroques pour se languir d'amitié fadasse avec le copain de classe sociale propre sur lui.

Montons un front anti Montaigne, sortons les sauvages de leur case de bondieuseries, ils vont lui bouffer les roubignoles à l'autre tartouille !

 

montaigne.jpgO justes, nous chierons dans votre ventre de grès !

disait le poète

 

 

Athalie

PS : désolée A.O. pour la recette de la blanquette de veau, mais là, il y avait urgence.

 

25/10/2011

Après les mezze

mezze.jpgJe vous laisse le soin de digérer tranquilles, mots et autres mets échangés .... Après la soirée restauration, la copine A.L.M. et moi même, avons picoré dans des rayons aussi romanesques que des saveurs d'ailleurs, moi avec mon cahier de recettes, notées mais oubliées pourquoi, et A.L.M avec rien (très forte).

Résultats de la flanerie pour mes vacances à moi et dans l'ordre de lecture prévue ( je copie A.B. qui va au cinéma dans l'ordre) :

La Cucina Lily Prior :  cadeau de A.L.M, donc à dévorer ensemble, je n'ai fait que survoler le prologue, délicieux .... (si ce nouveau rituel, instauré par A.B., perdure, ça va être le défi de chaque rencontre "officielle", trouver un nouveau bouquin, non lu encore par aucune d'entre nous .... pire que vendre le vase de David à la braderie de l'année prochaine)

Le désert de la grâce C. Pujade-Renaud : parce que sur Port-Royal, et moi, Port Royal me fascine : l'envers d' "Angélique marquise des anges", le best seller de mon adolescence. (pour celles qui n'auraient pas passé une bonne partie de leurs soirées entre douze et quatorze ans à lire et à relire en cachette avec une pile sous les draps ce sirupeux et improbable loukoum, je déconseille fortement, c'est trop tard, comme pour "Sissi l'impératrice")

Mille femmes femmes blanches Jim Fergus : je disais à A.L.M. que j'en avais vaguement entendu parler, et la dame à côté a dit qu'il était bien. Donc, en vertu de la loi de l'inconnue ...

Une femme simple et honnête Robert Goolrick : sur le bandeau,c'est marqué "Par l'auteur de "Féroces", je n'ai pas lu "Féroces", n'ai jamais entendu parler de "Féroces", mais comme le titre était sur mon cahier, je me suis dit qu'il devait il y avoir une autre raison. Reste à savoir laquelle.

Entre ciel et terre Stefansson : parce que ça parle de mecs, et que je pense que d'ici que j'en arrive à celui là, d'une part, je vais vomir les histoires de filles et qu'en plus, se sera les vacances de Noël, voire de février, et que ça ira bien avec la neige.

Le ciel de Bay city C. Mavrikakis : parce que après février, normalement, il s'éclaircit.

Plage Marie Sizun: parce qu'à pâques, même sur une Banche, on peut caresser l'espoir de pouvoir ouvrir un livre.

Loin des bras M. Arditi et Nous étions les Mulvaney de J.C. Oates : parce qu'en été, on peut lire des pavés.

Voilà de quoi calmer l' appétit angoissé de "ne plus rien avoir à lire", mais en surgit un autre : comment tenir sans mettre les pieds dans une librairie d'ici six mois ? et donc mettre le désordre dans mon ordre ?

Athalie

PS : A.L.M. n'avait pas une grosse faim ... s'est laissée tentée par Les extravagantes aventures de TS ... (j'espère qu'elle ne regrettera pas) et avait sous le coude une petite histoire qui avait l'air bien sympathique, un jeune homme séquestré par une grand-mère ( avec des relents de dentifice). Me souviens plus du titre (une fois de plus !!!)Tu nous diras ?

 

 

13/10/2011

Les livres que je ne lirai pas (1)

J'adore faire des listes de rien du tout, parce que ce sont des bouts d'ellipses, jamais finies ...

Je ne lirai jamais La Bible en entier, parce que j'ai lu des extraits et que c'est assez.

Je ne relirai jamais L'éducation sentimentale, je ne comprends pas que le génial Flaubert ai pu pondre un truc aussi soporifique, avec autant de pages sur l'attirance insatisfaite. J'avais tout le temps envie de dire à Frédéric de laisser tomber la mère Arnoux et d'aller voir ailleurs se satisfaire un bon coup, au lieu de rester là comme une andouille de potiche à la regarder manger son pic-nique. Mais je ne suis pas Jasper Fforde.

Je ne lirai jamais un livre de Jean d'Ormesson, parce que j'ai ma dignité. A moins que cela ne devienne du dernier snob, auquel cas, je reverrai ma position. J'en ai un dans ma bibliothèque, au cas où.

Je ne lirai jamais La Comédie humaine en entier, y'a trop de petits bouts qui traînent partout.

Je ne lirai jamais Les Essais de Montaigne, parce que cela fait si lontemps que je fais semblant de l'avoir fait, que j'ai fini par le croire.

Je ne lirai jamais Tom Sayer : à cause d'une gravure vue quand j'étais petite, j'ai toujours pensé que c'était l'histoire d'un gars qui passait son temps à pêcher le saumon, avec une fleur dans la bouche et à trouver la nature belle et verte. Ce qui est faux.

Je ne lirai jamais On the road de Kérouac, trop mythique pour jeunes révoltés d'avant, pas envie de régresser. de même pour Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir.

Je ne lirai jamais La nouvelle Héloïse. Rousseau, j'ai jamais compris l'intérêt du truc. C'est un peu comme les films d'Harrison Ford, j'hermétise toute seule.

Je ne lirai jamais un livre de Musso ou de Levy parce que ce ne sont même pas des livres.

Je ne lirai jamais Histoire de mes assassins de T. Tjepal parce A.L.M. trouve qu'il est trou du cul. Que A. B. l'ai aimé  ne rattrape pas. C'est bête, je l'ai en dédicacé, vous me direz que je peux toujours lire la dédicace. Heureusement, elle est écrite en anglais. En indou, je pourrais pas.

Je ne lirai jamais La plaine de Caïn de S. Zariâb parce que cela fait si longtemps qu'il est sur mon étagère des "pas encore lus" que si il en partait, il y manquerait quelque chose. Si ça se trouve, je le chercherai.

Je ne lirai jamais L'absolue perfection du crime de Tanguy Viel parce que je suis persuadée de l'avoir déjà lu et que j'en garde la quasi certitude d'un profond ennui, en même temps, je n'en ai aucun souvenir. Ce qui n'est pas un critère.

Je ne finirai jamais Tout est illuminé de Safran Foer, ni L'enfant bleu de Bauchau. ça fait trop de fois que j'essaye. Que ce soit des livres mythiques pour certains, n'y change rien. Comme La route, Les corrections, La conjuration des imbéciles ..., je n'accède pas aux mythes, faut croire. 

 

Athalie

 

 

 

19/09/2011

La braderie la plus rapide de toutes les braderies ...

imagesCAOTJER0.jpgLà, on n'a pas fait exprès. On était super prêtes, soit, on vendait mollement, soit, quelques pièces de vaisselle avaient été égarées, soit, le fameux blouson en cuir déjà essayé dix fois, quasi vendu, puis non, finalement, trop lourd (ben oui, je sais, c'est par cela que ma copine A. le vendait l'année dernière et que cette année, c'est moi ,vu que je le lui ai racheté l'année dernière, pas payé encore, mais bon, théoriquement, il est à moi, et effectivement lourd, ce pourquoi, je le revends à mon tour, le même prix que je ne lui avais pas encore payé, vu que ...),  les docks pas à la taille ... l'écharpe rose sublimissisme ... quelques classiques, et relativement peu d'immondes, enfin comparativement.

On avait bien vu que la pluie était annoncée, on n'est pas des nouilles quand même, (sauf pour compter mais là ça compte pas) on avait une bâche, on regardait le ciel, prêtes à agir en trente secondes, efficaces et prévoyantes.

Le problème, c'est que c'est la flotte qui est tombée en trente seconde, et pas qu'un peu, tout d'un coup, la lâche traitresse, et qu'on s'est retrouvée sous la bâche, qu'on sait maintenant ne pas être étanche, du tout, un mètre carré pour quatre ( heureusement les filles sont petites, surtout la mienne) avec de la flotte partout, surtout sur nous. C'est là qu'on voit si on est prêtes, ou pas, pour un plan survie face à l'extrème. Moi, non. J'ai senti que je touchais mon extrême à moi quand mon blouson en daim (IKKS) a commencé à ressembler à une serpillère, sans marque ni rien, juste une serpillère. Sauf que je l'avais sur le dos. ce que je fais peu avec une serpillère, normalement. La copine A. essayait son rimmel qui coulait avec des klennex rescapés du déluge, mais que son sac était resté à l'extérieur, un beau, avec ses papiers et ses sous (pas ceux de la braderie, je pense) . Enfin, si on peut appeler "à l'intérieur" une bache qui fuit.

J'avais dit : "je ne resterai pas trop tard". Pari tenu. Ce qui fait que l'on n'a pas vu Acoco, qui devait apporter le café, ni A. O. qui devait rapporter le Smart Bell.

Athalie

PS : mais bon, on les excuse, vu qu'on n'était plus là.

16/09/2011

La braderie, avant.

vase-chevaux-couleurs-nacres_1495029-55549463.jpgEn général, ça commence que j'ai la flemme de descendre tous les cartons, à moitié vides à moitié pleins, de la braderie de l'année dernière, que j'avais dit que cette fois-çi, j'allais les ranger correctement : fringues par taille et par sexe, saison par saison, "bibelots" divers triés et certains virés pour cause d'aller retour réguliers entre les tréteaux et le grenier, des sortes d'habitués de l'oubli, des trucs que personne ne regarde plus depuis des années .... Mais comme je n'ai rien fait, que je n'ai pas le courage de le faire maintenant qu'ils sont descendus, (on ne sait jamais, c'est peut-être leur année de gloire !), je me dis que cette fois-çi, si ils reviennent, je les jette. Comme j'avais dit l'année dernière. Mais  cette fois, j'y crois. (enfin, un peu).

Puis, je me dis encore que je suis vraiment débile de passer une journée entière à jouer à la vendeuse sur un bout de trottoir avec ma copine A., toutes les deux les fesses dans nos fauteuils, à regarder passer les gens, parce que il n'y pas de trains et qu'on a relativement peu de ressemblances avec des bovidés, mis à part le noir. Y'a des péniches mais elle ne bougent pas et l'eau est derrière nous. Pas devant. Dès fois, il fait beau, alors on bronze un peu. On remonte le pantacourt et on ne quitte pas nos lunettes. Comme on est toujours à la même place, y'a des copains qui passent, à peu près toujours les mêmes aussi. On cause. Parfois on manque de chaises, parfois, on vend un truc de l'autre, dès fois on s'achète des trucs entre nous, surtout moi, pour pouvoir les revendre après, l'année prochaine.

Et puis quand tout est près, c'est bien.

Athalie

08/09/2011

Y'a les feuilles d'automne qui tombent

270px-Goncourt_FR_(april_2008).jpgOn s'y colle ou pas ??? aux goncourables, je veux dire ... pas aux feuilles, j'ai déjà les rides  automnales ... ( c'est l'effet rentrée, retrouver la jeunesse qui n'a jamais lu Madame Bovary ni la 73, ni l'autre.)

 Stéphane Audeguy, Rom@ : a l'air vide et prétentieux.        

Emmanuel Carrère, Limonov : ben, ça doit être du Carrère ...           

Sorj Chalandon, Retour à Killybegs  : Mon traitre ne m'avait pas emballée ... mais je crois que A. M.L. avait bien aimé, Anonymus aussi, ça doit être le côté angliciste....            

Charles Dantzig, Dans un avion pour Caracas (Grasset) : genre snob grave, sans a priori aucun évidemment, vous me connaissez ... En plus ça se passe dans un avion ...           

David Foenkinos, Les Souvenirs (Gallimard) : La délicatesse, c'était pas trop mal, mais bon, pas de quoi sauter de branches en branches non plus ...            

Alexis Jenni, L’Art français de la guerre  (Gallimard) : pas d'infos pour l'instant.             

Simon Libérati, Jayne Mansfield 1967 (Grasset) : peut-être pas mal, et puis ça me changera de Sissi l'impératrice et autre Marquise des anges.           

Ali Magoudi, Un sujet français : ????            

Carole Martinez, Du Domaine des Murmures  : respect.            

Véronique Ovaldé, Des vies d'oiseaux une jolie musique.         

Eric Reinhardt , Le Système Victoria : il parait que Cendrillon était mieux, mais comme je n'ai pas lu Cendrillon ...            

Romain Slocombe, Monsieur le Commandant : ???            

Morgan Sportès, Tout, tout de suite : ???          

Lyonel Trouillot, La belle amour humaine : a l'air pas mal du tout, je compte me l'acheter demain.        

Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit : Les heures souterraines avaient quelque chose.

Sur le site Gallimard, on peut lire les livres en numérique : "Book" quand tu nous tiens !!!

Athalie            

07/09/2011

Pour les A. anglicistes


http://www.youtube.com/watch?v=x4BK_2VULCU&feature=sh...

Désolée, je ne suis pas une geek comme A.O. !!!! Mais elle pourra peut-être faire la manip ????

Athalie

Yes... she can ! AO