Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2013

Suite du tag des onze, dit aussi Liebster award ...

5937932-tas-des-livres-ouverts-et-des-verres.jpgIl y a quelques temps circulait sur les blogs,  un tag. Tout ceux qui y ont participé,  dont moi, en connaissent le principe, donc, je ne reprends pas les règles, que d'ailleurs je n'avais pas vraiment suivies : Yv si, mais à sa façon ... très personnelle et qui m'avait bien fait rire,  Yv ne taguant personne, je me suis donc mêlée de ce qui ne me regardait pas.

Voici donc les onze questions d'Yv et mes onze réponses ...

1- Aimez-vous Brahms ? pas quand Mendelhsson est sur le toit, ni quand il Danse avec l'ange

2- Où faire pipi à Paris ? Dans les coulisses du musée, sauf si il faut y Traquer les ombres dans Les lieux sombres

3-Qu'allons-nous faire de grand-mère ? Ce qu'il advint du sauvage blanc ou alors elle peut partir pour  Le voyage de l'éléphant mais en évitant grand père, celui qui avait (justement) un éléphant, (mais pas le même).

4-Voulez-vous effacer/archiver ces messages ? ou en faire Une collection particulière Quand souffle le vent du nord ?

5- Mon père, c'était toi ?  non, ton père c'était plutôt Jésus et Tito, Le diable tout le temps, quoi ... Mais il avait quand même L'âme des guerriers, La giffle facile mais aussi Le goût des pépins de pomme.

6- Peut-on aimer une morte ? Sur un lit de fleurs blanches peut-être mais alors on est quand même sur La mauvaise pente.

7-Où on va papa ? En un monde parfait, Là où les tigres sont chez eux

8-Que reste-t-il de nos divorces ? L'art de pleurer en choeur avec Pour seul cortège, Les déferlantes ...

9- Le bonheur, quel intérêt ? L'équilibre du monde car Le bonheur ne saurait attendre.

10- Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ? Les chutes ou alors faire Paris-Brest à pied, parce ce n'est Pas facile de voler des chevaux

11- Comment va la douleur ? Du domaine des murmures

 

Il faut aller voir les onze d'equab aussi, auxquelles je répondrais un jour, un autre défi à relever !).

05/05/2013

Le tag des onze (incomplet ...)

P3240044.JPGTaguée par Philisine Cave, je me lance dans ce nouveau joujou, après vérification des régles, je vais tenter de les respecter, à ma façon ...

Il faut d'abord donner onze indices, (secrets ...)  sur son vrai soi, donc derrière la Athalie qui se moque, souvent, de mauvaise foi et complétement subjective, il y a mon "vrai" moi, et "moi",

1- J'ai terriblement peur des poules, des cochons et des vaches. On ne me fera jamais rentrer dans un poulailler, ni traverser un champ de vaches. Comme j'habite en ville, cet handicap ne se voit pas trop.

2 - J'ai longtemps été légèrement myope ( mais sans lunettes, à cause de différentes raisons ne tenant qu'à deux branches). Je voyais le monde en flou. Depuis que je deviens aussi (légèrement) presbyte, le monde se colle à mes rétines, et il me gêne.

3 - Je n'écris qu'au stylo à plume (et au clavier, bien obligée).

4 - Un de mes rêves serait de posséder un Mont-Blanc. Un gros.

5 - Parce que je suis terriblement snob,

6 - je mettrai de l'encre rose ou turquoise dedans, pour faire snob en décalée (le comble, étant qu'il n'y que moi qui saurai que j'ai un Mont-Blanc qui écrit en rose, vu que le stylo, il ne quitterait pas mon bureau, trop la trouille de le perdre)

7 - Je tamponne tous mes livres d'un tampon de petite fille représentant une rose, avec un tampon encreur mauve. Sauf quand ma fille a piqué mon tampon encreur mauve, ou que je ne sais plus ou je l'ai mis, auquel cas je lui pique un des siens (roses, évidemment).

8 - Je suis quasi incollable sur les maîtresses de Louis XIV et autres coucheries à Versailles. Cette compétence ayant fait l'admiration de mes enfants et de mon homme lors d'une récente visite au château sus nommé (je fais un très bon audioguide, selon eux), je suis en train de paufiner Agnès Sorel et Diane de Poitiers. Après, j'attaque la reine Elisabeth ( celle de Shakespeare, celle de maintenant, elle n'est pas glamour). Mon résumé de l'histoire de la papauté ayant eu aussi un certain succès familial à l'occasion de l'élection du dernier pape, je planche sur les Borgia. ( si vous avez des idées de romans, d'ailleurs ...)

9 - Je fais une collection de presse papier, totalement inutiles et seulement en verre avec des faux papillons et des fausses fleurs dedans. Des trucs neufs qui font vieux et qui prennent la poussière. Comme les livres, quoi.

10 - J'ai arrêté les boules de neige, j'ai une copine qui est trop forte en concurrence ( déloyale ...)

11 - Je continue les poupées russes, mais cela ne se voit pas parce que les laisse les unes dans les autres. Elles prennent trop de place et empiètent sur mes livres.

 

Deuxième étape du tag : répondre aux questions de Philisine ... Et là, ça se corse dans ma chaumière et je fume de la cafetière ...

1 - Si tu étais un mot ? Grenade, parce que le mot éclate en plein de sens et que c'est la ville de l'Alhambra.

2 - Un évènement ? La rencontre de Solal et de sa Belle du seigneur.

3 - Une couleur ? Rose Sélavy

4 - Une fleur ? Ben, une rose, mais une Pierre de Ronsard, masette ....

5 - Un mensonge ? Julien Sorel, ce mensonge sur pattes qui croit toujours en sa vérité, en passant toujours à côté.

6 - Un pays ? Celui de Oui-Oui, du Magicien d'Oz et de Brigadoon, surtout celui de Brigadoon, en fait.

7 - Une idée ? La conquête de Paris. J'adore le defi de Rastignac du haut de son piedestal du Père -Lachaise, en une soirée pluvieuse et désertée, solitaire tout mouillé. La classe de l'insolence.

8 - Un texte ? Un palimpseste.

9 - Un objet ? Un carnet de bal, celui d'Emma Bovary, tant qu'à faire.

10 - Qui t'a donné envie de bloguer ? Mes copines dont les prénoms commencent par un A., ce qui fait que Athalie s'est décapitée, sans même penser à Racine ...

11 - Quelle empreinte aimerais-tu laisser ? Un mode d'emploi parfait pour classer tous les livres d'une bibliothèque, (voire les articles d'un blog) ou un livre de recettes de cuisine imparfaites, sans les proportions, ou sans les ingrédients, ou alors toujours les mêmes ( c'est Quiriny qui a dû me taper sur la tête ... )

 

Je passe la troisième et quatrième étape ( désolée Philisine ...) : imaginer onze questions me ferait tourner chèvre  ( et comme je n'ai pas non plus onze blogs non tagués, à taguer, je ne saurais à qui les envoyer ... )

Athalie

 

 

 

02/11/2012

Où je me livre

imagesCASMP85G.jpgUn tag, je le dis pour mes copines d'Aleslire, parfois peu familières de la chose "bloguesque", c'est un questionnaire qui circule. Vous répondez ou pas. Moi, là je réponds parce que c'est Philisinne Cave qui m'a mis dans sa liste, que j'aime bien son blog, que j'adore Nick Cave (même si cela n'a rien à voir ?) et parler bouquins, que ne pas aimer parler bouquin pour une nana qui fait un blog de ses lectures serait un comble étrange, que j'adore aussi tenter de ne pas tricher, en trichant quand même un peu.

Le livre que j'ai particulièrement aimé ?

ça commence bien, je cale. Dans la catégorie " Romans à lire", il y en a un certain nombre. "Particulièrement", cela veut-il dire : le seul, l'unique ? ou un livre "singulier", un qu'on n'aurait pas cru aimé, un qui a résisté, un qui a coûté de l'effort (recompensé) ? Je prends cette option pour "Expiation" de Mc Ewan. démarrée au moins trois fois, calée en cours, de plus en plus de pages à chaque fois, puis, zut, encore loupé, une lecture qui grince et qui couiiinne. Et puis, un soir, allez savoir pourquoi, la révélation, je l'ai terminé quasi d'une traite puis j'ai repris le début pour voir ce qui n'allait pas. Rien en fait. Depuis, un auteur que je ne lâche pas, malgré, toujours, des pics et des pas pics.

 

Un livre qui ne m'a pas plu ( et non, je ne peux pas faire le coup de Angot, vu que je n'ai jamais lu en entier un Angot). Dans les "Romans Aéviter", je pioche "La route" de Mc Marthy : rarement un livre m'aura escargacé les nerfs en pelote à ce point.

 

Un livre qui est dans ma "pile prévue" ou sur mes petits bouts de papier que je ne sais jamais où ils sont, ou sur mon carnet que j'ai presque toujours dans mon sac en cas d'urgence : je pioche celui que je viens d'y ajouter "Cent ans" de Wassmo, d'abord parce je viens de l'ajouter, ensuite, parce que "Le livre de Dina ", c'est du pur chef-d'oeuvre en fusion, que la trilogie de Tora, pareil mais en plus triste, qu'il vient de sortir en poche, que en poche, les pages sont blanches. Mais Gaïa a peut-être abandonné les pages roses, depuis le temps ....

 

Le livre qui est dans mes souhaits de lecture ?

Pirouette, cacahouette, le prochain Echenoz. Rendez-vous dans deux ans.

 

Le livre auquel je tiens ?

Tous (je commence à tricher ...) Y'en a un, un exemplaire d'un polar de Jean Bernard Pouy, avec une dédicace "à la Pouy", un truc un peu barré en décalage, et qui me fait rire, uniquement parce que c'est lui qui l'a écrit.

 

Un livre que je voudrai vendre ou troquer ?

Aucun (maintenant que j'ai commencé à tricher, je continue) je ne troque pas mes livres. Je ne vends pas mes livres. J'achète des étagères. Je fais des piles. J'envahis mon espace. Je tasse. je fais des double rangées. Je compile, je relis "Ranger/classer" de Perec. Je m'en inspire. je classe, reclasse, rerange, dérange, invente un nouveau classement, rachète une étagère.

 

Un livre que je n'ai pas réussi à terminer ?

Le dictionnaire ? Les pages jaunes ? trop facile .... "Sujet Angot", cinq ou six pages avant de le balancer d'écoeurement. Record ensuite battu par "Les petits" de la même : deux pages dans une librairie avant de le laisser retomber sur sa pile.

 

Le livre dont je n'ai pas encore parlé sur mon blog ?

"Le septième fils" de Thorarinsson, je suis en train de lire. Depuis que je me suis convertie à la chronique bloguesque, toutes mes lectures y passent (sauf les BD, parce que je ne sais pas quoi dire des dessins). Ce pourquoi, maintenant, je me souviens de ce que j'ai lu. Et ne passe plus mon temps à rechercher un bouquin sur mes étagères, vu le reclassement constant, cela pouvait être long, voire infructueux.

 

Lecture commune ?

Aucune pour l'instant. J'ai bien aimé mon unique expérience, avec " La maison de poupée" d'Ibsen mais je ne pense pas devenir fan, en bonne fervente de Pérec, j'aime bien les failles dans les contraintes. Mais il y a quand même une "Pile prévue" à cet effet.

 

Athalie

PS : évidemment, là où je triche le mieux, c'est dans l'illustration !!!!